DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fed Cup: Garcia revient en Bleu, fin du psychodrame

Taille du texte Aa Aa

Fin du suspense et sans doute du psychodrame chez les Bleues: après un exil de deux ans, Caroline Garcia, la meilleure joueuse française, a annoncé vendredi avoir accepté de revenir jouer en Fed Cup pour affronter la Belgique, enterrant a priori la hache de guerre avec ses coéquipières.

La crise qui mine cette équipe de France depuis plus de deux ans vient peut-être de connaître son épilogue. S'il faut toutefois attendre encore quelques jours pour pouvoir définitivement acter la fin de cette longue crise, qui se jugera notamment sur les signes extérieurs de l'ambiance régnant au sein de l'équipe en Belgique, ce come-back constitue d'ores et déjà un joli coup de Julien Benneteau. Il n'a pas encore dirigé une seule rencontre de Fed Cup mais a déjà marqué des points. Yannick Noah, son prédécesseur, lui, n'y était pas parvenu...

Le tout récent retraité du circuit avait déjà fait fort en annonçant mardi la sélection de Caroline Garcia (19e mondiale), qui n'avait plus joué pour l'équipe de France depuis novembre 2016 après la finale de Strasbourg perdue face aux Tchèques, aux côtés notamment de Kristina Mladenovic, Pauline Parmentier et Alizé Cornet.

- Triple "LOL" -

Mais malgré le côté solennel de l'annonce dans les locaux de la Fédération française de tennis (FFT), cette sélection est apparue d'emblée suspecte. D'abord et surtout en raison du refus du capitaine de dévoiler la réponse de Garcia après qu'il lui eut annoncé sa sélection. Et aussi car aucun indice n'avait filtré, laissant à penser que l'ambiance entre Caroline Garcia et les autres filles s'était réchauffée.

La principale intéressée elle-même, interrogée il y a seulement quelques semaines sur un possible retour en équipe de France, avait estimé que cela lui paraissait "compliqué".

Il faut croire donc que les relations exécrables qu'entretenait à distance Caroline Garcia avec notamment Kristina Mladenovic, son ancienne partenaire de double, ou même avec Alizé Cornet, ont brusquement changé.

L'origine de leur problème remonte un peu. Les deux dernières avaient très mal pris la décision de Caroline Garcia de se mettre en retrait des Bleues après la défaite strasbourgeoise, pour privilégier sa carrière en simple

A l'époque, Garcia n'avait sans doute d'ailleurs pas imaginé vivre un exil si long (deux ans et trois mois). Mais voilà, sa décision avait été suivie de déclarations peu amènes de la plupart de ses coéquipières, Mladenovic en tête. Et le fossé s'était peu à peu creusé entre elles. Jusqu'à franchement se dégrader après son forfait face à l'Espagne en avril 2017. A l'époque Yannick Noah avait pensé pouvoir recoller les morceaux en convoquant Garcia. Blessée au dos, elle avait dû renoncer. Un forfait que Mladenovic, Parmentier et Cornet avaient accompagné d'un triple "LOL" sur twitter.

- Benneteau en coulisses? -

Cet épisode avait sensiblement meurtri Caroline Garcia qui avait évoqué le "pire moment de sa carrière" dans une interview accordée à l'Equipe. Depuis, les joueuses se sont croisées sur le circuit et de l'eau a coulé sous les ponts. Mais jamais dans leurs déclarations en tout cas, le climat n'a semblé s'être amélioré. Sans doute le rôle de Julien Benneteau en coulisses a-t-il été prépondérant depuis sa nomination l'été dernier.

Interrogé mardi sur le climat qui régnait entre Caroline Garcia et les autres joueuses de l'équipe, il avait assuré qu'il y avait eu "des discussions entre" elles "sans que ce soit une demande de (sa) part".

"Il y a eu des excuses à mon avis sur certaines choses qui se sont passées ou qui se sont dites surtout. Après c'est à elles, entre elles, de régler ça", avait-il ajouté. Elles ont visiblement réussi à le faire. Reste désormais a passer ce premier tour face à la Belgique les 9 et 10 février à Liège, ce qui, au vu des résultats des Françaises en ce début de saison, ne sera pas une mince affaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.