Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tournoi: le XV de France se saborde face au pays de Galles

Tournoi: le XV de France se saborde face au pays de Galles
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le XV de France a dilapidé une avance de seize points à la mi-temps, puis une nouvelle à dix minutes de la fin, pour s'incliner face au pays de Galles en ouverture du Tournoi des six nations (24-19), vendredi au Stade de France, et commencer 2019 comme il avait terminé 2018.

Par une défaite, beaucoup moins infamante que celle encaissée face aux Fidji (21-14) en clôture des test-matches de novembre, où les Bleus avaient été dominés dans tous les compartiments du jeu. Mais une défaite quand même, qui plombe d'entrée leur Tournoi, avant de se rendre dimanche prochain en Angleterre.

Et qui rejoint au palmarès des revers rageants et concédés d'une courte tête ceux subis l'an passé face à l'Irlande (15-13), le pays de Galles (14-13) et l'Afrique du Sud (29-26).

Les Bleus comptaient pourtant tellement sur cette entame de compétition pour effacer le souvenir d'une année morose, où ils ne sont parvenus à décrocher que trois victoires pour huit défaites.

Raté! Et ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, rattrapés par leurs vieux démons, ceux d'une équipe qui manque cruellement de confiance. Au contraire du XV du Poireau, qui vient d'aligner une dixième victoire de rang.

- Deux bévues -

Une équipe de France qui menait 16 à 0 à la pause après une première période quasi parfaite, ponctuée de deux essais.

Puis, après avoir connu un incroyable trou d'air en début de seconde période, qui est parvenue à reprendre les commandes à dix minutes de la fin (19-17), grâce à une pénalité de Camille Lopez après une mêlée remportée, sur introduction galloise, au pied des poteaux.

Mais qui a cédé en se montrant trop gourmande, trop joueuse, alors qu'elle avait justement promis pendant la semaine d'oser faire la passe de plus. Celle que n'aurait pas dû faire Sébastien Vahaamahina, sur un ballon de récupération, et qui a atterri dans les mains de George North, qui s'en allé inscrire l'essai de la gagne soixante mètres plus loin (72e).

Cruel! Mais les Bleus s'étaient déjà sabordés une première fois, en seulement cinq minutes en début de seconde période, alors que le sélectionneur Jacques Brunel avait justement souligné, à la mi-temps, l'importance de l'entame au retour des vestiaires.

Mais ses joueurs ont d'abord rapidement encaissé un premier essai, face à des Gallois transfigurés, et dont l'ailier Josh Adams a passé en revue la défense tricolore pour servir Tomos Williams (47e, 16-7).

Cinq minutes plus tard, c'est une première bévue, de Yoann Huget, qui a permis au XV du Poireau de revenir à deux longueurs: l'ailier, auteur du deuxième essai des Bleus, a relâché devant son en-but un coup de pied d'occupation de Hadleigh Parkes, dont a profité North (52e, 16-14).

Une pénalité de Dan Biggar, à la suite d'une mêlée (63e), a ensuite permis aux Gallois de passer devant pour la première fois du match.

- Faillite au pied -

Le XV de France pourra aussi regretter les dix points échappés au pied, dont sept en première période. Où les Bleus ont régalé le public du Stade de France par du jeu, comme ils l'avaient promis.

Bien aidés par un paquet d'avants dominateurs parfaitement cornaqué par Morgan Parra, et notamment une troisième ligne Lauret-Picamoles-Iturria très en jambes, les trois-quarts tricolores, dont le triangle arrière Penaud-Médard-Huget, se sont régalés autour de Camille Lopez.

Picamoles et Iturria ont d'ailleurs été impliqués sur les deux essais. Le premier a ouvert la marque à l'issue d'une longue séquence, partie de passes après-contact, où le XV de France a balayé à plusieurs reprises la largeur du terrain (6e, 5-0).

Le N.8 s'est même rattrapé ensuite, en faisant commettre un en-avant dans l'en-but français à Liam Williams, pour éviter un essai dont il aurait été à l'origine par une perte de balle (18).

Sur le deuxième essai, parti d'une percée de Damian Penaud, Arthur Iturria, en bout de ligne, a décalé après un raffut et d'une chistera après-contact Huget (23e, 10-0). Autant de promesses balayées en seconde période.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.