DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: la Juventus ne se rassure pas

Italie: la Juventus ne se rassure pas
Taille du texte Aa Aa

Trois buts encaissés mercredi pour une élimination en Coupe d'Italie et trois de plus samedi pour un match nul 3-3 contre Parme en championnat: la défense de la Juventus Turin n'est pas très rassurante à moins de trois semaines de la Ligue des Champions.

En Coupe d'Italie mercredi, la Juventus avait explosé contre l'Atalanta Bergame (3-0), inarrêtable en ce moment et meilleure attaque d'Italie.

Le nul concédé samedi à domicile face à Parme lors de la 22e journée est d'une autre nature. L'adversaire était moins fort, mais la défense alignée par Massimiliano Allegri était trop expérimentale pour donner de la sécurité aux bianconeri.

Il faut dire que l'équation n'est pas simple pour l'entraîneur turinois, privé de ses piliers Bonucci et Chiellini, mais aussi de leur premier remplaçant Benatia, que la Juve a curieusement laissé partir au Qatar lors du mercato.

Chiellini devrait être de retour pour le 8e de finale aller de Ligue des Champions contre l'Atletico de Madrid le 20 février, mais sans doute pas Bonucci.

En attendant, Allegri a dû aligner samedi une charnière composée de Rugani et de Caceres, à peine arrivé de la Lazio Rome où il ne jouait presque jamais.

Avec le très offensif Cancelo à droite et Spinazzola, en manque de temps de jeu à gauche, l'arrière-garde était fragile et Parme en a profité, même mené 2-0 puis 3-1.

La Juventus, qui a touché deux fois les poteaux par Khedira, a en effet ouvert la marque par Ronaldo (36e) et doublé la mise via Rugani (64e).

Barilla a rapidement ramené Parme à 2-1, mais le doublé de Ronaldo une minute plus tard (66e) semblait avoir bouclé la partie.

- Naples impressionne -

Mais Gervinho a renversé les Turinois. Dans le dernier quart d'heure, l'Ivoirien a lui aussi inscrit un doublé (73e et 90e+3) pour offrir un point à son équipe.

Les Bianconeri ont donc quelques réglages à faire en défense, mais leur marge reste importante en championnat avec neuf points d'avance sur Naples (2e), qui a de son côté chassé la déception d'une élimination en Coupe en battant nettement la Sampdoria Gênes 3-0.

L'équipe de Carlo Ancelotti restait sur un match nul 0-0 en Serie A contre l'AC Milan, suivi d'une élimination par la même équipe mardi en quarts de finale de la Coupe d'Italie (2-0).

La réaction des Napolitains a donc été convaincante, avec une démonstration face à la Sampdoria (6e), l'une des bonnes équipes du championnat, candidate à la qualification pour l'Europa League.

Les joueurs d'Ancelotti ont assommé les Génois en 120 secondes, avec l'ouverture du score signée Milik à la 25e minute sur un service en or de Callejon puis, dans la minute suivante, le but du 2-0 inscrit par Insigne.

Parfaitement protégés par Koulibaly, qui évolue cette saison à très haut niveau, les Napolitains ont ensuite tranquillement contrôlé le match, jusqu'à un penalty obtenu à la 89e minute.

"Kalidou ! Kalidou !", a scandé le public, qui voulait voir Koulibaly marquer en récompense de sa formidable prestation. Mais c'est finalement Verdi qui a réussi le penalty pour porter le score à 3-0.

Avec cette victoire, Naples, dont le capitaine Hamsik a peut-être joué son dernier match au San Paolo avant de rejoindre la Chine, compte 11 points d'avance sur l'Inter Milan, qui jouera dimanche contre Bologne.

L'attaquant de la Sampdoria, Fabio Quagliarella, est de son côté resté bloqué à 11 matches de suite avec au moins un but, un record qu'il partage avec Gabriel Batistuta.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.