Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le Pentagone démultiplie les déploiements à la frontière USA-Mexique

Le Pentagone démultiplie les déploiements à la frontière USA-Mexique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis vont envoyer 3.750 soldats de plus à la frontière avec le Mexique pour combattre l'immigration clandestine, multipliant par plus de sept le nombre d'hommes déployés, a annoncé dimanche le Pentagone.

"Le département de la Défense déploiera environ 3.750 hommes de plus pour apporter le soutien supplémentaire aux gardes-frontières à la frontière sud-ouest qu'avait approuvé le secrétaire à la Défense par intérim [Patrick] Shanahan le 11 janvier", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les effectifs seront ainsi portés à 4.350 hommes, contre 600 jusque-là.

Ce déploiement est prévu pour trois mois. Durant cette période, "nous continuerons à évaluer la composition des forces nécessaires pour remplir la mission de protection et de sécurisation de la frontière sud", a ajouté le Pentagone.

Le président Donald Trump a donné jusqu'au 15 février au Congrès pour se mettre d'accord sur le financement d'un mur anti-immigration qu'il veut faire ériger à cette frontière.

D'après lui, les portions de ce mur déjà bâties doivent être prolongées pour arrêter ce qu'il décrit comme une invasion de criminels venus d'Amérique latine.

"Avec les caravanes qui marchent à travers le Mexique en direction de notre pays, les républicains doivent être prêts à faire tout ce qui sera nécessaire pour une sécurité SOLIDE à la frontière", a écrit sur Twitter le président.

"Les démocrates ne font rien. S'il n'y a pas de mur, il n'y a pas de sécurité. Trafic d'êtres humains, drogues et criminels de toute sorte: ELOIGNEZ-VOUS!", a-t-il ajouté.

Ses adversaires démocrates, qui ont pris en novembre la majorité à la Chambre des représentants, rejettent fermement ce projet qu'ils dénoncent comme inhumain et dispendieux.

Ce différend autour du mur a provoqué le "shutdown" (fermeture d'administrations fédérales privées de budget) le plus long de l'histoire américaine, avec 35 jours jusqu'au 25 janvier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.