DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UEFA: Nasser Al-Khelaïfi officiellement nommé au Comité exécutif

UEFA: Nasser Al-Khelaïfi officiellement nommé au Comité exécutif
Taille du texte Aa Aa

Le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, a été officiellement désigné jeudi comme représentant des clubs au sein du comité exécutif de l'UEFA, dont le Congrès s'est tenu à Rome.

Le patron qatarien du PSG avait été élu fin janvier lors d'une réunion du comité exécutif de l'ECA, association présidée par le président de la Juventus Turin, Andrea Agnelli et chargée de défendre les intérêts des grands clubs européens.

Sa candidature devait encore être ratifiée par le Congrès de l'UEFA, ce qui a été fait jeudi à Rome. Al-Khelaïfi prend la suite d'Ivan Gazidis, ex-directeur général d'Arsenal et désormais directeur général de l'AC Milan.

Le président du PSG représentera l'ECA au sein du Comité exécutif de l'UEFA, le gouvernement de l'instance européenne, en compagnie d'Agnelli.

"Je voudrais à nouveau remercier mes estimés collègues de l'ECA pour la confiance qu'ils m'ont accordée pour les représenter au comité exécutif de l'UEFA. C'est un grand honneur et, avec le président Andrea Agnelli, nous allons continuer à travailler étroitement avec l'UEFA au développement du football professionnel dans les intérêts de tous les actionnaires", a déclaré le président du PSG dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Je suis heureux de faire désormais partie de cette formidable famille du football", a-t-il ajouté.

- l'opposition de Tebas -

Le président de la fédération française de football Noël Le Graët s'est de son côté réjoui de la désignation du dirigeant qatarien.

"Je tiens également à saluer l’élection de Nasser Al-Khelaïfi. La présence du président du Paris SG au sein du Comex ne peut être qu’un plus", a-t-il déclaré dans un communiqué.

L'élection de M. Al-Khelaïfi intervient alors que le PSG est toujours sous le coup d'une procédure menée par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier et sa désignation avait fait grincer quelques dents, notamment celles du président de la Ligue espagnole Javier Tebas.

"Sa nomination doit être rejetée parce qu'elle viole toutes les règles de bonne gouvernance", avait déclaré Tebas dans une déclaration écrite transmise à l'AFP.

"Non seulement en raison du dossier (du PSG) en terme de fair-play financier, mais aussi parce que (Al-Khelaïfi) est président de beIN Sports, l'un des principaux détenteurs de droits télévisés de l'UEFA", a ajouté le président de LaLiga.

Tebas, défenseur des intérêts des équipes espagnoles et grand pourfendeur des clubs détenus par des fonds souverains, n'a cessé ces derniers mois d'accuser le PSG d'entorses au fair-play financier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.