DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Six nations: des Français "très, très difficiles à arrêter", selon Vunipola

Six nations: des Français "très, très difficiles à arrêter", selon Vunipola
Taille du texte Aa Aa

"Nous avons tous affronté des Français et une fois qu'ils commencent à ressentir (le match) émotionnellement alors ils sont très, très difficiles à arrêter", a lancé Billy Vunipola, le troisième ligne centre anglais, samedi, à la veille du match entre l'Angleterre et la France, comptant pour la 2e journée du Tournoi des six nations, à Twickenham.

"Ce qu'il s'est passé contre le pays de Galles montre, plus que tout autre chose, combien ils peuvent être dangereux. Ce que les Gallois nous ont appris, c'est comment ne pas débuter une rencontre. Si vous leur donnez un coup de pouce, la France est extrêmement, extrêmement dangereuse", a expliqué le joueur des Saracens.

Vunipola fait allusion aux 40 premières minutes de feu des Français face aux Gallois à l'issue de laquelle ils menaient 16 à 0, avant de s'incliner 24 à 19.

"Ils ont des mecs massifs et si vous leur donnez de l'élan, ils sont difficiles à arrêter. En tant que pack, nous devons relever le défi des gros porteurs. Ils ont effectué quelques changements à l'avant mais c'est probablement pour y ajouter de la puissance plutôt que d'en enlever", a ajouté Vunipola.

L'Angleterre a frappé les esprits en allant l'emporter à Dublin (32-20) face à l'Irlande, tenante du titre, lors de la première journée.

Les Bleus, eux, ont dilapidé une avance de seize points à la mi-temps puis une nouvelle à dix minutes de la fin, pour s'incliner face au pays de Galles (24-19).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.