DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde: l'alcool frelaté fait une centaine de morts en un weekend

Inde: l'alcool frelaté fait une centaine de morts en un weekend
Taille du texte Aa Aa

Une centaine de personnes ont succombé à de l'alcool frelaté au cours du weekend en Inde, déclenchant une vaste opération policière contre les distilleries clandestines, ont rapporté lundi les autorités et la presse locales.

De nombreuses victimes restent hospitalisées dans une zone à cheval sur les États d'Uttar Pradesh et d'Uttarakhand (nord), située à 150 kilomètres au nord de la capitale New Delhi, région qui a enregistré une avalanche de décès dus à l'alcool clandestin depuis vendredi soir.

D'après les médias indiens, le bilan s'élève à 116 morts depuis vendredi et pourrait être amené à s'alourdir. Plus de 3.000 personnes soupçonnées d'être liées à la contrebande d'alcool ont été arrêtées en réponse à cette hécatombe, ont indiqué les autorités d'Uttar Pradesh.

"La plupart des morts sont survenues au cours du week-end et de nombreuses personnes des villages alentour sont traitées dans les hôpitaux locaux", a déclaré à l'AFP Shailendra Kumar Sharma, porte-parole de la police du district de Saharanpur en Uttar Pradesh, qui a recensé 59 décès.

Des centaines d'Indiens pauvres meurent chaque année après avoir consommé de l'alcool frelaté bon marché. Les contrebandiers ajoutent souvent du méthanol - un alcool hautement toxique parfois utilisé comme antigel - dans leur breuvage afin de le corser.

Des cinq milliards de litres d'alcools bus chaque année en Inde, environ 40% sont produits illégalement, selon l'International Spirits and Wine Association of India.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.