DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La conférence de Varsovie sur l'Iran est "mort-née", estime Téhéran

La conférence de Varsovie sur l'Iran est "mort-née", estime Téhéran
Taille du texte Aa Aa

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a estimé mercredi que la conférence de Varsovie, organisée sous la houlette des Etats-Unis et qui a notamment pour objectif de mettre la pression sur l'Iran, était "mort-née".

"La conférence de Varsovie, je pense, est mort-née", a déclaré M. Zarif lors d'une conférence de presse à Téhéran.

"Il s'agit d'une nouvelle tentative des Etats-Unis pour continuer avec leur obsession de l'Iran qui est infondée", a-t-il ajouté.

La conférence de Varsovie, qui réunit à partir de mercredi une soixantaine de pays dans la capitale polonaise, est animée par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le vice-président américain Mike Pence.

Elle devait porter initialement sur "l'influence déstabilisatrice" de l'Iran au Moyen-Orient. Mais l'initiative américaine n'a pas déchaîné l'enthousiasme, conduisant Washington et Varsovie à élargir l'agenda à la stabilité au Moyen-Orient.

Pour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui participe également à cette conférence, l'Iran, bête noire de son pays, reste cependant le principal sujet.

Les puissances européennes, elles, n'envoient à Varsovie que des représentants de rang inférieur, hormis le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt.

Selon M. Zarif, c'est en raison des pressions américaines que les autres pays sont venus.

Les Américains "ont utilisé leur argent (...), ils ont utilisé la force militaire des Etats-Unis, ils ont utilisé l'influence qu'ils ont sur certains pays pour faire venir les gens à la conférence", a-t-il dit.

"De nombreux (pays) nous ont dit qu'ils n'avaient pas d'autre choix" que d'y aller, a-t-il ajouté.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a cité la conférence comme un exemple de l'échec de la politique américaine envers l'Iran.

"Aujourd'hui, ils sentent qu'ils ont besoin d'une coalition de dizaines de pays (...) pour affronter politiquement et militairement la République islamique", a dit le leader iranien, cité par son site officiel. "Et malgré cela, ils échoueront", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.