DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Nantes regagne et s'éloigne de la zone rouge

Ligue 1: Nantes regagne et s'éloigne de la zone rouge
Taille du texte Aa Aa

Nantes a réussi à s'imposer à Caen 1-0 malgré avoir été réduit à dix pendant une heure mercredi, en match en retard de la 23e journée, une victoire importante dans sa quête de maintien.

Avec ce premier succès en six matches de championnat, les Canaris totalisent 27 points. Ils dépassent Toulouse à la différence de buts et remontent au 14e rang.

Caen, qui n'a pas marqué un seul point en 2019, reste enlisé au 19e rang, avec 18 unités.

La crise couve en Normandie et le public de d'Ornano a grondé plus d'une fois.

Le nom de l'entraîneur Fabien Mercadal, prononcé par le speaker pour la présentation des équipes, a été sifflé et, au cours du match, des banderoles "Sergent (président du club), fais-nous enfin rêver, démissionne" ou "Faites jouer les U19" ont été déployées.

Avant le match et dans les premières minutes, un nouvel hommage avait été rendu à Emiliano Sala, l'Argentin ayant passé 6 mois en prêt à Caen en 2015.

Mais Nantes a été sans pitié, contrairement à dimanche face à Nîmes, où les Canaris avaient inexplicablement craqué en seconde période, encaissant 4 buts après avoir mené 2-0.

Organisé en 3-5-2, ils ont imposé leur pressing et leur impact physique sur des Normands qui n'arrivaient pas à aligner les passes.

L'expulsion du milieu Andrei Girotto, pour deux cartons jaunes tout à fait mérités, à la 35e minute, avait certes freiné un peu leurs ardeurs, mais Valentin Rongier, sur un pénalty obtenu par Majeed Waris, a assuré l'essentiel à dix minutes de la fin (0-1, 80e).

Les Caennais, eux, ne se sont guère montrés dangereux. Les tentatives lointaines d'Ismaël Diomandé (48e), Prince Oniangue (50e) ou Fayçal Fajr (65e) ont davantage sonné des aveux d'impuissance qu'autre chose.

La réception de Strasbourg, qui reste sur deux défaites consécutives, dimanche, aura des airs de match de la dernière chance pour Mercadal, s'il est encore en poste.

Nantes, qui se rendra à Monaco, pourrait à l'inverse se donner encore plus d'air en cas de bon résultat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.