DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Avec le esport, on touche la cible qu'on souhaitait", estime le responsable marketing FFF

"Avec le esport, on touche la cible qu'on souhaitait", estime le responsable marketing FFF
Taille du texte Aa Aa

La Fédération française de football s'est lancée récemment dans le esport en créant une équipe de France efoot. Objectif: toucher un public plus jeune, explique Florent Soulez, responsable marketing événementiel et merchandising de la FFF, en marge d'un tournoi de efoot à Clairefontaine.

Q: Pourquoi la FFF a-t-elle décidé il y a un an de se lancer dans l'esport ?

R: "On voulait être innovants et toucher une cible qu'on ne touche pas forcément avec l'équipe de France. Avec le efoot, on est innovants, précurseurs en Europe, et on touche la cible qu'on souhaitait, les Millenials (les 13-34 ans, ndlr). On sait qu'il y a une très grosse communauté derrière le efoot, donc qu'on puisse toucher ce public-là, c'est une bonne chose. A la Paris Games Week (un salon annuel consacré aux jeux vidéo, ndlr), on a vu l'engouement autour du esport et du efoot. C'était tellement énorme qu'on trouvait ça intelligent de s'y lancer. Et maintenant on est suivis par tous les pays européens."

Q: Pour l'instant la France n'a disputé que des matches amicaux. Va-t-elle jouer bientôt de vraies compétitions ?

R: "Avec l'équipe de France, on a été la première équipe en Europe à se constituer. On a joué contre les Belges, les Pays-Bas, la Norvège. La Suède a créé son équipe, les Portugais ont monté leur équipe, les Espagnols... On sent que ça suit vraiment derrière nous. Pour l'instant, ce sont des matches amicaux et on espère que la Fifa et l'UEFA organiseront des compétitions internationales, mais ce n'est pas la FFF qui peut le faire. A priori, de grosses compétitions vont arriver dans les prochains mois."

Q: En invitant les joueurs de efoot à Clairefontaine, vous avez souhaité marquer le coup ?

R: "A la fédération, ça nous paraissait important et symbolique de faire ça ici parce que c'est l'endroit mythique du football français. Et ça permet, pour les joueurs, pour le coach, pour le monde du esport, une certaine reconnaissance. La FFF prend du temps pour le efoot."

Propos recueillis par Diane FALCONER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.