DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: le All Star Game, un show pour décompresser et préparer l'avenir

Taille du texte Aa Aa

Pendant six jours, autant dire une éternité dans un championnat au rythme infernal, la NBA fait relâche à l'occasion du All Star Game qui permet, de vendredi à dimanche, aux stars de décompresser (un peu) et de (surtout) préparer leur avenir ou/et celui de leur équipe.

Depuis la défaite des Lakers mardi soir à Atlanta (117-113), LeBron James est en vacances. Il va passer quelques jours en famille à l'étranger, dans une destination sans doute exotique, avant de rallier Charlotte où il honorera dimanche sa 15e sélection comme titulaire du All Star Game, record de Kobe Bryant égalé.

Mais le "King" n'est jamais vraiment en vacances. Au programme pour celui qui est considéré comme un modèle de professionnalisme: une à deux séances de préparation physique par jour, des soins et surtout beaucoup de discussions pour sauver la saison des Lakers.

"Il faut qu'on s'améliore sensiblement", a prévenu le triple champion NBA, dont l'équipe est passée en six semaines de la 4e à la 10e place de la conférence Ouest (28 v-29 d), à deux victoires de la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs.

"On va tous décompresser et s'éloigner un peu du basket pour retrouver de la fraîcheur mentale et physique, et revenir en étant persuadé qu'on va disputer les play-offs", a-t-il espéré.

Le All Star Game est une période propice aux changements. En premier lieu d'entraîneur, même si il devrait cette année épargner Luke Walton, le coach des Lakers de plus en plus contesté.

En coulisses, on travaille d'arrache pied.

James, 34 ans, est encore au premier rang.

- Les Curry à domicile -

Nommé capitaine pour le All Star Game --dont la formule a été modifiée en 2018 pour ne plus tenir compte de l'appartenance des joueurs aux conférences Est et Ouest--, la superstar des Lakers a assemblé une équipe qui a fait réagir avec Kevin Durant, Klay Thompson (tous deux Golden State), Kyrie Irving (Boston), Kawhi Leonard (Toronto) qui seront tous "agents libre" cet été, et Anthony Davis (La Nouvelle-Orléans) que les Lakers ont tenté de recruter début février.

"J'ai pris les meilleurs joueurs possibles", s'est défendu, mollement, James.

Si le réglement de la NBA proscrit tout contact ou toute approche d'un joueur sous contrat en vue d'un transfert, hors de la période autorisée (juillet-mi février), le week-end du All Star Game, qui réunit dirigeants, proches des joueurs et agents dans la même ville, permet notoirement de nouer des premiers contacts, voire plus.

Une certitude, avec des joueurs spectaculaires qui affolent les statistiques cette saison comme James Harden, Giannis Antetokounmpo, Paul George, Russell Westbrook et bien sûr LeBron James, le All Star Game 2019 sera le show qui justifie sa création en 1951.

A Charlotte, qui s'était fait retirer par la NBA l'organisation de l'édition 2017 à cause d'une loi controversée sur l'identité sexuelle, depuis retirée, la famille Curry sera chez elle, ou presque.

Très attaché à la Caroline du Nord où il a grandi et où il a rencontré sa femme, Stephen, le meneur-vedette de Golden State et triple champion NBA, participera au "match des étoiles" dimanche et affrontera son frère cadet Seth (Portland) dans le concours à trois points samedi, devant leur père Dell, ancien joueur de la franchise locale, les Hornets.

La France ne sera pas représentée durant tout le week-end. Le pivot d'Utah Rudy Gobert, pourtant meilleur défenseur NBA en titre, a encore été snobé et n'a pas caché sa frustration et sa colère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.