DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela: le Brésil va proposer de l'aide "en coopération avec les Etats-Unis"

Venezuela: le Brésil va proposer de l'aide "en coopération avec les Etats-Unis"
Taille du texte Aa Aa

Le Brésil va mettre à disposition samedi près de la frontière avec le Venezuela de l'aide humanitaire pour ce pays dans le cadre d'une opération réalisée "en coopération avec les Etats-Unis", a annoncé mardi le porte-parole de la présidence.

Cette aide, en aliments et médicaments, "sera disponible en territoire brésilien, à Boa Vista et à Pacaraima, pour être collectée par le gouvernement (autoproclamé) de Juan Guaido, par des camions venézuéliens conduits par des Vénézuéliens", a précisé le porte-parole, Otávio Régo Barros.

"Le Brésil prend part ainsi à cette importante initiative internationale de soutien au gouvernement Guaido et au peuple vénézuélien", a-t-il ajouté.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro est fermement opposé à cette aide qu'il considère comme les prémices d'une intervention américaine dans son pays.

L'armée s'est dite mardi "en alerte" face à toute violation des frontières du Venezuela pour l'entrée de l'aide humanitaire stockée aux portes du pays. Elle a rejeté les appels à désavouer le président Maduro lancés par le président américain Donald Trump et Juan Guaido, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, dont le Brésil.

Plusieurs dizaines de tonnes de vivres et de médicaments envoyées par les Etats-Unis sont stockées dans la ville colombienne de Cucuta, près du pont frontalier de Tienditas, barré par les autorités vénézuéliennes.

Le Venezuela a fermé mardi soir sa frontière maritime avec l'île de Curaçao où un avion en provenance de Miami avec de l'aide américaine était attendu.

Selon l'opposition, des bénévoles, parmi les 700.000 volontaires qui se sont inscrits à l’appel de Juan Guaido, se rendront samedi en bus aux frontières du pays pour aller chercher l'aide.

Pour autant, rien n'a été divulgué sur la tactique que l'opposition compte mettre en oeuvre pour forcer le blocus militaire et une épreuve de force est à redouter.

L'arrivée de l'aide est une question sensible dans le pays, en proie à des pénuries de nourriture et de médicaments, et une hyperinflation record, qui ont poussé à l'exil plus de deux millions de Vénézuéliens depuis 2015, selon l'ONU.

Côté brésilien, de nombreuses incertitudes subsistaient encore lundi au sujet de l'acheminement de cette aide humanitaire.

"Il n'y a rien de concret", avait indiqué une source diplomatique brésilienne.

Des sources militaires impliquées dans un programme d'accueil des migrants vénézuéliens affluant en masse au Brésil ont néanmoins indiqué que si Brasilia voulait effectivement rassembler de l'aide, un centre de collecte pourrait rapidement être mis sur pied dans le Roraima.

Le Brésil et le Venezuela ont près de 2.500 km de frontière commune. Ces trois dernières années, près de 150.000 Vénézuéliens ont trouvé refuge en territoire brésilien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.