DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: Brunel "pas au courant" d'une arrivée possible de Galthié

XV de France: Brunel "pas au courant" d'une arrivée possible de Galthié
Taille du texte Aa Aa

Le sélectionneur Jacques Brunel a assuré mardi ne pas être "au courant" d'une arrivée possible de l'ancien entraîneur de Toulon Fabien Galthié dans le staff de l'équipe de France de rugby, mise à mal par dix défaites en treize matches depuis son arrivée fin 2017.

"Je ne lis pas la presse, vous me l'apprenez. Je ne suis pas au courant", a-t-il affirmé. "Pour moi, il n'en a jamais été question. J'ai mon staff, je suis bien avec mon staff."

Au lendemain de la débâcle de Twickenham face à l'Angleterre (44-8) le 10 février, RMC et le bi-hebdomadaire Midi Olympique évoquaient une possible arrivée de Galthié pour épauler Brunel à sept mois du Mondial-2019 au Japon.

Mais le patron du XV de France a répété n'avoir "jamais envisagé quoi que ce soit".

Galthié, ancien demi de mêlée international et actuel consultant pour France Télévisions, avait déjà été candidat au poste de sélectionneur en 2011 et 2015 et le nom de l'ex-entraîneur du Stade Français (2004-2008), de Montpellier (2010-2014) et de Toulon (2017-2018) est régulièrement avancé dans la presse pour succéder à Brunel.

"Pour l'instant, il n'en est pas question", avait déjà rétorqué vendredi le président de la Fédération Bernard Laporte à L'Equipe. "Mais si Jacques Brunel m'en fait la demande, je ne suis pas contre. C'est Jacques qui décide."

Après deux défaites de rang dans le Tournoi des six nations, la France est sous haute pression avant de recevoir l'Ecosse samedi, avec le spectre d'une cuillère de bois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.