DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour d’Oman: Lutsenko, maître impérial de la Montagne Verte, Grelier héroïque

Tour d’Oman: Lutsenko, maître impérial de la Montagne Verte, Grelier héroïque
Taille du texte Aa Aa

Alexeï Lutsenko reste le patron: impérial, le Kazakh est désormais assuré de remporter, sauf coup de théâtre, ce 10e Tour d'Oman, après avoir dompté la Montagne Verte, mercredi dans la 5e et avant-dernière étape.

Il devance, à l'issue d'un parcours de 152 km, le Français Fabien Grellier, rattrapé seulement dans les tout derniers mètres après avoir mené toute la course aux avant-postes.

Avec cette victoire dans l'étape-reine, qui lui avait échappé de peu l'an dernier, Lutsenko s'assure de garder le maillot rouge, ravi à Alexander Kristoff dès le troisième jour, réalisant ainsi le doublé dans la course omanaise, à l'image de Chris Froome en 2013 et 2014.

La dernière étape, promise aux sprinteurs, ne devrait pas bouleverser le classement au général. Malgré tout, Lutsenko préfère ne pas s'emballer. "Le Tour d'Oman n'est pas fini, demain sera aussi une journée importante pour mon équipe. Quant à moi, je ne pourrais vraiment me détendre que lorsque j'aurais passé la ligne d'arrivée finale", a-t-il déclaré.

Parti très tôt après le départ dans une échappée de 6 coureurs, Grellier est passé tout près de l'exploit, mais Lutsenko, encore une fois supérieur à tous, a lancé sa charge dans les premiers lacets de l'ascension finale, pour venir rattraper le Français dans le dernier virage.

"Les derniers kilomètres ont été très rapides. J'ai tenté d'attaquer par trois fois dans la montée, puis dans les derniers lacets, on se retrouve à deux avec Pozzovivo. Mon directeur sportif me dit qu'il n'y a plus que 15 secondes entre moi et Grellier, alors je me suis arraché pour le rattraper."

Une victoire pleine d'émotion pour le Kazakh, récemment endeuillé.

"J'ai remporté cette étape pour ma femme. Nous avons récemment perdu deux enfants à la suite de fausses couches. Pour moi c'était très difficile d'être là mais j'ai travaillé très dur. Alors cette victoire, je la dédie à ma famille."

En passant sous la ligne d'arrivée, Lutsenko s'est d'ailleurs touché le ventre avant de lever un doigt vers le ciel en signe d'hommage à ses enfants disparus et à sa femme.

- Grellier héroïque -

Fabien Grellier, héroïque, sera lui allé au bout de lui-même. Parti seul sur les pentes arides et surchauffées de la Montagne Verte avec un peu plus de deux minutes d'avance sur ses poursuivants, il n'aura pas manqué grand chose au coureur de Direct Energie.

"C'est dommage, je passe très près de la gagne. Mais c'est le sport, c'est comme ça, Lutsenko est au dessus de tout le monde, on l'a encore vu aujourd'hui."

"Je n’ai pas de regret, j’ai tout donné. (...) Une arrivée au sommet comme ça je m'en souviendrai longtemps. (...) Il ne m'a pas manqué grand chose. Mais bon, c’est une deuxième place quand même. C’est une déception mais c’est aussi une satisfaction parce que faire deuxième avec le niveau qu’il y a, ce n’est pas rien", a ajouté le Français.

Plutôt spécialiste des classiques, Grellier marque ainsi les esprits et fait gagner des points à son équipe, qui cherche à décrocher une des deux dernières invitations restantes pour le Tour de France.

L'Italien Domenico Pozzovivo complète le podium et prend la deuxième place au général.

Le meilleur Français au classement final reste Elie Gesbert, qui se place en 5e position (il termine également 5e de l'étape du jour), et décroche au passage le maillot de meilleur jeune. Deux autres Français l'accompagnent dans le top 10: Fabien Doubey (8e) et Quentin Pachey (10e)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.