France-Ecosse: Bernard Laporte hué au Stade de France

France-Ecosse: Bernard Laporte hué au Stade de France
Tous droits réservés 
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte a été hué samedi au Stade de France en pleine rencontre entre la France et l'Ecosse, comptant pour la troisième journée du Tournoi des six nations.

Les sifflets et cris de réprobation ont retenti lorsque le visage du dirigeant est brièvement apparu sur l'écran géant du stade en seconde période.

Le XV de France a démarré le Tournoi des six nations par deux défaites cuisantes contre le pays de Galles (24-19) et l'Angleterre (44-8). Le remplacement fin 2017 de Guy Novès, évincé par Laporte, par Jacques Brunel n'a pas entraîné de meilleurs résultats pour les Bleus, qui ont perdu 10 de leurs 13 matches depuis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Saint-Denis attend beaucoup des JO

Riner, Malonga et Tolofua en finale au Grand Slam d'Antalya

Grand Chelem de Judo d'Antalya : un podium dominé par la Corée du Sud et l'Autriche