DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Monaco vise un premier scalp, duel d'euphoriques entre Rennes et Marseille

Taille du texte Aa Aa

Monaco, en dépit des agitations en coulisses, va mieux sur le terrain: l'ASM rêve d'un premier succès cette saison contre un "gros", dimanche face à Lyon, lors d'une 26e journée de L1 qui met aux prises deux autres équipes en forme, Rennes et Marseille.

- Nouveau N2 à Monaco -

Pour une fois, on regardera peut-être un peu moins le Paris SG, qui entame samedi contre Nîmes (17h00) une série de trois matches a priori faciles (Dijon en Coupe de France et Caen en L1 suivront). Celle-ci doit mener le leader jusqu'à son huitième de finale retour de Ligue des champions face à Manchester United le 6 mars.

La performance de Kylian Mbappé vaudra sans doute tout de même le coup d'oeil, lui qui fait merveilleusement oublier les absences d'Edinson Cavani et Neymar depuis trois matches - et trois buts.

Mais ce week-end, c'est sur le Rocher que le foot français braquera ses projecteurs. Dimanche soir (21h00), Monaco joue son premier match avec dans son organigramme un nouveau N.2, l'homme d'affaires russe Oleg Petrov, intronisé vendredi par le club en remplacement de Vadim Vasilyev, licencié.

La fin d'une période agitée en coulisses pour l'ASM ? Les joueurs et leur entraîneur Leonardo Jardim semblent peu se soucier de cette question. Contre l'OL (3e), qui vient de tenir en échec Barcelone en C1 (0-0), il y a une belle occasion d'offrir aux fans une première victoire face à un candidat au podium de L1 cette saison.

- Euphorie rennaise -

Avec Vasilyev, "C'est une amitié de quatre ans et demi. Quand je suis parti, on est resté proche. Aujourd'hui, c'est lui qui s'en va", avait réagi le coach portugais le week-end dernier. "Mais ça ne change rien. Le staff et joueurs sont des professionnels. Notre devoir, c'est de travailler (jusqu'à) nos limites pour l'AS Monaco". Après deux victoires et un nul sur les trois derniers matches, un nouveau succès donnerait à Monaco (16e) de précieux points pour le maintien.

Plus haut, l'euphorie rennaise née de la qualification pour les huitièmes de la Ligue Europa jeudi après la victoire chez le Betis Séville (3-1) peut se prolonger contre Marseille dimanche (17h00). Mine de rien, le choc est important pour les Bretons, seulement 11es à quatre points de l'OM, 4e et qui reste sur trois victoires de suite, en plein renouveau avec Mario Balotelli. "C'est dur de faire des séries de trois victoires consécutives (mais) il ne faut pas s'arrêter là, il faut en mettre une quatrième", a prévenu Rudi Garcia.

- Effet Courbis ? -

Trois victoires, c'est ce que compte Caen depuis le début de la saison... A Toulouse dimanche (15h00), le Stade Malherbe, 19e, aura une première impression de "l'effet" Rolland Courbis. L'ex-coach, appelé en renfort de l'entraîneur Fabien Mercadal pour une mission maintien d'urgence jusqu'à la fin de saison, a déjà constaté les dégâts. "Une bonne partie des joueurs ne sont pas à leur niveau. On va essayer de comprendre pourquoi ils ont perdu cette confiance", a-t-il dit, cité par le compte Twitter du club. Saura-t-il trouver les bons mots pour électriser l'équipe ?

Programme de la 26e journée de Ligue 1:

Vendredi:

(19h00) Dijon - Saint-Etienne

(20h45) Strasbourg - Lille

Samedi:

(17h00) Paris SG - Nîmes

(20h00) Amiens - Nice

Guingamp - Angers

Dimanche:

(15h00) Montpellier - Reims

Nantes - Bordeaux

Toulouse - Caen

(17h00) Rennes - Marseille

(21h00) Monaco - Lyon

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.