DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bleues: Delphine Cascarino, une jumelle tournée vers l'avenir

Bleues: Delphine Cascarino, une jumelle tournée vers l'avenir
Taille du texte Aa Aa

"Elle me fait penser un peu à Kylian Mbappé": la performance XXL de Delphine Cascarino en janvier contre les championnes du monde américaines a braqué les projecteurs sur la timide attaquante de Lyon. Mais avant le Mondial, il lui reste à confirmer avec les Bleues, où évolue aussi sa jumelle Estelle.

Le 19 janvier au Havre, la native de Saint-Priest (Rhône) a fêté son 22e anniversaire avec un peu d'avance en s'offrant un match de haute volée contre les Etats-Unis (3-1), étourdissant son adversaire directe par des percussions et débordements incessants.

"J'ai envie de dire +enfin+! Enfin, parce que Delphine a un énorme potentiel, c'est évident. Mais avoir du potentiel c'est bien quand on arrive à l'exprimer. C'est vrai que contre les Etats-Unis, elle a réussi un énorme match", l'a félicitée dimanche la sélectionneure Corinne Diacre.

L'attaquante ou milieu offensive a certes "franchi un cap", mais il lui faut montrer que ce n'était "pas un coup de chance", selon la coach qui "espère" la voir "réitérer cette performance dès jeudi" contre l'Allemagne, à Laval en match de préparation au Mondial organisé en France cet été.

Celle qui cumule plus d'une cinquantaine d'apparitions avec les équipes de France jeunes devrait donc logiquement honorer une huitième sélection chez les grandes Bleues face à la deuxième nation mondiale du foot féminin, au côté de sa partenaire de club Amel Majri.

"Des fois elle est un peu tête en l'air, comme moi, mais en tout cas sur le terrain elle est concentrée", raconte à l'AFP sa coéquipière à Lyon. "Delphine, elle me fait penser un peu à Kylian Mbappé, je lui ai toujours dit! C'est une très grande joueuse, c'est une joueuse d'avenir".

- "Prête le jour J" -

Le compliment fait sourire l'intéressée autant qu'il l'embarrasse. "Mbappé je l'aime bien, mais de là à me comparer à lui...", glisse-t-elle en rigolant, du haut de son mètre soixante-cinq.

"Ce que j'ai montré, je peux le reproduire et j'espère le reproduire prochainement", affirme pourtant Cascarino dans un entretien à l'AFP. "Après, j'ai un travail à faire physiquement", reconnaît-elle.

Celle qui a touché ses premiers ballons dans les clubs de sa ville natale, avant d'intégrer l'OL à 13 ans, était sortie en cours de seconde période face aux Etats-Unis, lessivée par son activité sur le flanc droit de l'attaque.

"La sélectionneure m'a dit qu'il fallait mieux faire 60 très bonnes minutes que 90 minutes moyennes", explique-t-elle. Maintenant, "il me reste quelques mois pour travailler (l'aspect physique) et je pense que je serai prête le jour J".

- Les "ju-ju" à Clairefontaine -

Delphine a deux souhaits: soulever la Coupe à la maison - les demies et la finale ont lieu à Lyon -, bien sûr, mais aussi le faire avec sa soeur jumelle Estelle, également sélectionnée pour le rassemblement contre l'Allemagne jeudi et l'Uruguay lundi. La défenseure du Paris FC (une sélection en 2017) a été repêchée après le forfait de Griedge Mbock Bathy.

"Le top, ce serait qu'on y aille à deux", mais "tant qu'il y en a une...", dit-elle. En attendant, "c'est une fierté de se retrouver ici" à Clairefontaine, savoure Delphine, évoquant un "rêve commun incroyable".

Sous le maillot bleu, les "ju-ju" comme les appelle Diacre, ont été championnes d'Europe des moins de 19 ans et vice-championnes du monde en moins de 20 ans, en 2016.

Cette même année, leur chemin s'est séparé en club quand Estelle a quitté l'OL pour filer à Juvisy, qui a fusionné en 2017 avec la section féminine du Paris FC.

Sous contrat jusqu'en 2021, Delphine aimerait s'imposer à Lyon, équipe multititrée où cohabitent plusieurs stars internationales. Mais elle ne s'interdit pas de "changer de pays", citant l'Espagne, l'Angleterre ou les Etats-Unis.

"Je suis prête à tout!", rigole l'amatrice de rap américain et d'afro trap, qui va prochainement entamer une formation pour perfectionner son anglais. Ready for the next episode?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.