DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice de l'UE annule la décision obligeant 4 clubs espagnols à rembourser des aides d'Etat

Logo du Real Madrid
Logo du Real Madrid -
Tous droits réservés
Franck FIFE
Taille du texte Aa Aa

La justice européenne a annulé mardi la décision de Bruxelles obligeant 4 clubs de football espagnols, dont le FC Barcelone et le Real Madrid, à rembourser des aides d'Etat.

Le Tribunal de l'UE a indiqué dans un communiqué "annuler la décision de la Commission européenne" datant de juillet 2016 "qualifiant d'aide d'Etat le régime fiscal de quatre clubs de foot professionnels espagnols".

Le 4 juillet 2016, la Commission européenne avait considéré que le Barça, le Real Madrid, Osasuna et et l'Athletic Bilbao avaient bénéficié d'avantages fiscaux indûs.

Selon elle, ils avaient été traités comme des organisations non lucratives, soumises à un taux d'imposition sur les bénéfices inférieur de 5% à celui des sociétés à responsabilité limitée.

"Ces quatres clubs avaient bénéficié de ce taux réduit pendant plus de 20 ans, sans aucune justification objective", avait alors jugé la Commission.

Bruxelles les avait alors sommés de rembourser à l'Espagne ce qu'il considérait comme une aide d'Etat.

Or, pour le Tribunal de l'UE, "la Commission a commis une erreur dans l'appréciation des faits". Elle "ne s’est pas acquittée, à suffisance de droit, de la charge de prouver que la mesure litigieuse conférait un avantage à ses bénéficiaires", écrit le Tribunal.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.