DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fair-play financier: le PSG fixé avant la mi-mars

Fair-play financier: le PSG fixé avant la mi-mars
Taille du texte Aa Aa

Le Paris-SG qui conteste devant le Tribunal arbitral du sport la réouverture d'une enquête de l'UEFA à son encontre dans le cadre du fair-play financier, devrait être fixé "avant la mi-mars", a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

La sentence concernant le PSG "est attendue avant la mi-mars, peut-être même en fin de semaine prochaine", a indiqué cette source à l'AFP.

Le club parisien reste visé par une enquête de l'UEFA concernant son respect du fair-play financier, qui interdit aux clubs de dépenser plus d'argent qu'ils n'en gagnent par leurs moyens propres.

L'organe de contrôle de l'UEFA chargé de réguler la situation comptable des clubs européens (ICFC) avait ouvert une procédure à l'encontre du club champion de France en septembre 2017, après le recrutement du Brésilien Neymar et du Français Kylian Mbappé pour un montant supérieur à 400 millions d'euros. Le dossier avait été classé en juin 2018 avant d'être ouvert de nouveau en septembre 2018.

Le PSG a contesté la poursuite de cette "enquête approfondie" devant la plus haute juridiction sportive, le Tribunal arbitral du sport (TAS), estimant avoir déjà répondu aux exigences de l'ICFC en dégageant environ 60 millions d'euros de revenus lors du dernier mercato estival.

Pour l'instant, Paris a surtout réussi à entraver à court terme l'examen de sa situation. Car désormais "il faut attendre une décision du TAS sur l'appel du PSG avant de pouvoir traiter le dossier", avait annoncé l'UEFA à l'AFP, mi-novembre.

Le PSG a des raisons d'espérer car dans un dossier assez similaire, à la mi-février, le TAS a donné raison au club turc de Galatasaray qui reprochait à l'UEFA d'avoir remis en cause un accord passé sur le fair-play financier.

Le club parisien vient aussi de donner de nouvelles garanties en annonçant l'arrivée d'un nouveau sponsor maillot, ALL, le nouveau programme de fidélité du groupe hôtelier Accor. Ce contrat de trois ans renouvelables est évalué à plus de 50 M EUR par an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.