DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: après Nadal, Kyrgios s'offre Wawrinka à Acapulco

Taille du texte Aa Aa

L'Australien Nick Kyrgios a dû surmonter une chute, des crampes, les huées du public et le Suisse Stan Wawrinka pour se qualifier en trois manches pour les demi-finales du tournoi ATP d'Acapulco, tout le contraire de l'Allemand Alexander Zverev, facile tombeur d'Alex de Minaur 6-4, 6-4.

Rien n'est jamais facile avec Kyrgios: au lendemain d'un succès compliqué devant l'Espagnol Rafael Nadal 3-6, 7-6 (7/2), 7-6 (8/6), le 72e joueur mondial a dû batailler deux heures et demie pour s'offrir l'ex-vainqueur de Roland-Garros 7-5, 6-7 (3/7), 6-4.

Le "bad boy" australien a lourdement chuté dès le premier set, se blessant à un doigt, avant que des crampes ne viennent le gêner en plein match... Il a même été hué à plusieurs reprises par les spectateurs.

"Je suis extrêmement fatigué", a admis Kyrgios après le match. "J'ai fait preuve d'une grande résilience pour sortir et battre un joueur comme Stan dans des conditions difficiles. Je savais que j'allais être l'outsider et que la foule serait de son côté mais j'ai bien servi."

En demi-finale, il affrontera l'Américain John Isner (N.9), qui a éliminé l'Australien John Millman 7-6 (7/2), 6-7 (4-7), 7-6 (7/4).

Ca a été plus facile, en revanche, pour Zverev. L'Allemand, N.3 mondial, a avalé un autre "Aussie", Alex de Minaur (N.26), en moins d'une heure et en deux set 6-4, 6-4.

A 21 ans, le natif de Hambourg retrouvera dans le dernier carré le Britannique Cameron Norrie, 64e au classement ATP et vainqueur de l'Américain MacKenzie McDonald 6-3, 6-2.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.