DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: l'OM de "Super Mario" double les Verts, Lyon se fait plaisir

France: l'OM de "Super Mario" double les Verts, Lyon se fait plaisir
Taille du texte Aa Aa

L'OM du fantasque "Super Mario" Balotelli a chipé la 4e place du Championnat de France à Saint-Etienne, battu 2-0 au Vélodrome dimanche, un scénario qui maintient l'OM dans la course à l'Europe, derrière Lyon qui a atomisé Toulouse (5-1).

. Balotelli, roi du Vél'

Marseille a un nouvel héros et il s'appelle Super Mario! L'attaquant italien a lancé l'OM vers le succès d'un superbe retourné acrobatique (12e) sur un corner de Florian Thauvin. Depuis son arrivée cet hiver, l'ancien Niçois a marqué à chacune de ses apparitions au Vélodrome et ça valait bien une célébration: "Balo" s'est emparé d'un téléphone pour se filmer avec ses partenaires en liesse, dans une vidéo mise en ligne sur Instagram juste après par un complice.

Thauvin, le meilleur buteur olympien, a mis l'OM à l'abri en transformant un penalty (21e), obtenu après une frappe de Lucas Ocampos détournée de la main par Mathieu Debuchy.

Cette 4e victoire marseillaise en cinq matches permet aux hommes de Rudi Garcia, qui avait laissé trois cadres sur le banc au coup d'envoi (Dimitri Payet, Luiz Gustavo, Kevin Strootman), de rester à cinq points de Lyon.

. Lyon déroule

Souvent critiqué pour ses baisses de régime face aux "petits" clubs, l'OL n'a cette fois pas tremblé devant Toulouse (15e), évitant un faux-pas qui n'aurait pas manqué de secouer le club à dix jours du déplacement au Camp Nou en 8e de finale retour contre le FC Barcelone (0-0 à l'aller).

Et tous les attaquants ont participé à la fête, de Memphis Depay (10e) à Moussa Dembélé (67e et 71e), en passant par Bertrand Traoré (30e) qui s'est vu refuser un doublé pour un hors-jeu (77e).

Absent depuis deux matches, le capitaine Nabil Fekir a soigné son retour, en même temps que ses statistiques. Le champion du monde a provoqué et converti un penalty (35e), délivré une passe décisive à Dembélé... et assisté à la première apparition en L1 de son petit frère Yassin, entré en jeu à vingt minutes du terme.

"Tous les attaquants ont marqué, c'est bien pour la confiance et la suite", a commenté sur la chaîne BeIN le capitaine lyonnais. L'OL suit le rythme de Lille, deuxième avec 5 points d'avance.

. Lille se réveille

En mode diesel avant la pause, Lille a appuyé sur l'accélérateur au retour des vestiaires pour prendre le dessus sur le mal-classé Dijon (1-0). "Complètement endormis, amorphes" en première période, selon leur entraîneur Christophe Galtier, les Lillois ont retrouvé de leur mordant après la pause, sous l'impulsion de Nicolas Pepe, virevoltant.

Le goleador du Nord (16 buts) était tout prêt d'ajouter une nouvelle unité à son compteur mais le penalty obtenu après une faute commise sur lui, a finalement été annulé après recours à la vidéo (54e). La délivrance est venue d'un centre de Jonathan Ikoné, catapulté dans son propre but par Wesley Lautoa (72e).

"Très heureux" de gagner alors que l'équipe "n'a joué que la moitié d'un match", Galtier est resté prudent dans ses ambitions européennes. "Lyon est programmé pour se battre pour les places de Ligue des champions, ils sont armés", dit-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.