DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dani Alves à l'AFP : "L'équipe +vierge+ en Ligue des champions, c'est nous, pas Manchester United"

Dani Alves à l'AFP : "L'équipe +vierge+ en Ligue des champions, c'est nous, pas Manchester United"
Taille du texte Aa Aa

"J'en plaisante toujours mais l'équipe +vierge+ dans cette compétition, c'est nous, pas Manchester United, qui l'a déjà gagnée", a confié la star brésilienne du PSG Dani Alves dans un entretien exclusif à l'AFP, avant le 8e de finale retour de Ligue des champions contre Manchester United, mercredi.

Depuis sa victoire convaincante à Old Trafford lors du match aller (2-0) début février, le PSG est en ballotage très favorable pour se qualifier pour les quarts de finale de la compétition européenne pour la première fois depuis 2016.

"Je pense que nous avons fait un grand pas", a confié à l'AFP l'expérimenté brésilien (35 ans), vainqueur à trois reprises de la Ligue des champions avec le FC Barcelone (2009, 2011, 2015).

"Mais nous ne pouvons pas nous faire confiance, nous savons que dans le football tout peut arriver. Nous devons répéter l'excellent travail que nous avons accompli à l'aller. Ne pas jouer avec ce résultat, mais faire un résultat: c'est la seule façon pour nous d'atteindre au final notre objectif", a-t-il ajouté.

Et pour cause, le PSG garde le souvenir de la "remontada" fatale du Barça lors de la saison 2016/17. Après avoir gagné le 8e de finale aller 4-0, les coéquipiers de Thiago Silva avaient perdu le retour 6-1. De quoi rester traumatisé ?

"Dans le football, vous ne pouvez pas avoir peur. Dans la vie si les objectifs ne sont pas toujours atteints, c'est à cause de la peur. Il ne faut jamais avoir peur, il faut du respect, car (Manchester United) est une équipe historique en Ligue des champions", a prévenu Dani Alves, qui n'a rejoint le club parisien qu'à l'été 2017.

"J'en plaisante toujours mais l'équipe +vierge+ dans cette compétition, c'est nous, pas eux, qui l'ont déjà gagnée. Nous devons montrer la même personnalité que nous avions démontrée là-bas, être conscients de l'avantage que nous avons, sans toutefois jouer en fonction de cela", a-t-il ajouté.

Pourquoi une telle prudence ? "La Ligue des champions n'est pas une compétition qui repose uniquement et exclusivement sur un seul joueur spectaculaire comme Kylian (Mbappé), (Angel) Di Maria, (Edinson) Cavani ou Neymar... Il n'est pas question de cela, mais d'une solidité d'équipe qui permet à chacun de faire sa part de travail, sans se soucier de celle des autres", a-t-il encore rappelé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.