DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Qatar défend son droit d'acheter des armes russes

Le Qatar défend son droit d'acheter des armes russes
Taille du texte Aa Aa

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar a affirmé lundi que l'Arabie saoudite n'avait pas à se mêler de l'achat par son pays d'armes et indiqué que Doha envisageait toujours d'acquérir des missiles russes S-400.

"Ce n'est pas l'affaire de l'Arabie saoudite", a déclaré cheikh Mohammed ben Abdelrrahmane Al-Thani au cours d'une conférence de presse à Doha avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

"En ce qui concerne les achats d'armes de la Russie (...) Nous pensons que ce n'est ni l'affaire de l'Arabie saoudite ni celle d'aucun autre pays", a souligné cheikh Mohammed qui était interrogé sur l'achat de missiles S-400.

"C'est une décision souveraine du Qatar", a-t-il insisté.

La possibilité de l'acquisition par le Qatar de ce système d'armement russe a fait surface l'année dernière, suscitant la colère de l'Arabie saoudite.

Ryad a rompu avec d'autres alliés arabes tout lien avec le Qatar en juin 2017, en l'accusant notamment de soutenir des groupes islamistes extrémistes, ce que dément Doha.

L'année dernière, le roi Salmane d'Arabie saoudite aurait écrit au président français Emmanuel Macron pour lui faire part de la préoccupation de Ryad au sujet de l'achat potentiel par Doha de S-400 et menacer le Qatar d'une action militaire en cas d'aboutissement de la transaction.

Cheikh Mohammed a indiqué que son pays négociait toujours l'achat d'armes russes. "Il y a des discussion sur l'achat de divers équipements russes, mais il n'y a pas encore d'accord sur cet équipement en particulier", a-t-il dit, en référence aux S-400.

M. Lavrov a confirmé ces discussions. "Nous avons signé un accord de coopération militaro-technique il y a un an et demi et nous avons confirmé aujourd'hui ce document".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.