DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: le PSG veut finir le travail contre Manchester United pour retrouver les quarts

Ligue des champions: le PSG veut finir le travail contre Manchester United pour retrouver les quarts
Taille du texte Aa Aa

"On est à la +mi-temps+ de ce 8e de finale, il nous reste à finir le boulot à la maison": le PSG, en ballottage favorable depuis sa victoire 2-0 à l'aller, doit confirmer mercredi (21h00) face à Manchester United pour enfin retrouver les quarts de finale de Ligue des champions.

De Marquinhos à l'expérimenté Dani Alves, le message est le même depuis l'exploit d'Old Trafford, il y a trois semaines: "Il faut faire la même chose qu'on a fait là-bas avec la même intensité, la même attitude", a résumé "Marqui", après la victoire poussive en L1 contre Caen (2-1) samedi.

"Nous avons fait un grand pas", a confié à l'AFP Dani Alves, avant la rencontre. "Mais nous ne pouvons pas être trop confiants, nous savons que dans le football tout peut arriver. Nous devons répéter l'excellent travail que nous avons accompli à l'aller."

Pour cela, Thomas Tuchel pourra compter dans les tribunes sur le soutien moral de sa star Neymar, attendu au Parc des Princes après une dizaine de jours de rééducation au Brésil. Et peut-être celui d'Edinson Cavani, de retour à l'entraînement mardi après une longue blessure à la hanche, sur le terrain.

En attendant Kylian Mbappé assure un interim plus que convaincant à la pointe de l'attaque. Le champion du monde français, auteur de six buts lors des cinq derniers matches depuis le 8e de finale aller, et Angel Di Maria, l'autre homme en forme, ont même réussi à faire oublier les absences de "Ney" et "Edi".

- "Remontada" -

Véritable fer de lance de l'attaque parisienne, Mbappé s'est aussi imposé comme le communicant en chef de l'équipe pour déminer tout risque "remontada" mercredi, deux ans après le cauchemar parisien vécu contre Barcelone. "Le foot français doit aller le plus loin possible en Coupe d'Europe. On est fort, arrêtons d'avoir peur", avait-il lâché.

Barcelone en 2017, Real Madrid en 2018... Le PSG a pourtant de quoi être traumatisé après deux échecs consécutifs aux portes du Top 8 européen.

Si le 4-0 insuffisant contre le Barça en 8e de finale aller lors de la saison 2016/2017 invite à la prudence, 6-1 oblige, la perspective de disputer la manche retour au Parc des Princes devrait rassurer les supporters parisiens. Tout comme le discours positif martelé à tous les échelons du club.

"Ce n'est pas bien de jouer avec la peur, mais ce n'est pas bien aussi de jouer avec trop de confiance. Il y a des gars qui ont joué à Barcelone, qui ont cette expérience. Cette chose est arrivée, et cela peut toujours arriver. Gagner puis perdre, c'est le sport, c'est absolument normal. Le défi est de rester calme et concentré sur notre objectif", a prévenu Thomas Tuchel, samedi.

"Dans la vie si les objectifs ne sont pas toujours atteints, c'est à cause de la peur. Il ne faut jamais avoir peur, il faut du respect, car (Manchester United) est une équipe historique en Ligue des champions", a renchéri auprès de l'AFP Dani Alves, spécialiste de la compétition européenne pour l'avoir remporté à trois reprises (2009, 2011, 2015).

- Pogba suspendu, "ManU" décimé -

Géant européen endormi, "ManU" a perdu toutefois de sa superbe depuis plusieurs saisons. Sans compter que l'équipe alignée par Ole Gunnar Solskjaer a subi une hécatombe depuis le match aller début février.

L'entraîneur norvégien, qui a vécu sa première défaite sur le banc mancunien contre Paris, compte neuf blessés et pas des moindres: Jesse Lingard, Anthony Martial, Alexis Sanchez ou encore Nemanja Matic, qui ont tous joué à l'aller.

Des absences auxquelles s'ajoute celle de son joueur-clé Paul Pogba, suspendu après son exclusion en fin de match.

Pour faire face, Manchester United a inclus mardi huit joueurs issus du centre de formation dans son groupe pour affronter le PSG

Les obscurs espoirs Tahith Chong, James Garner, Angel Gomes, Mason Greenwood, Brandon Williams, ou les plus réputés Scott McTominay, Andreas Pereira et Marcus Rashford, seront-ils capables de faire plier la bande de Thiago Silva ?

"C'est difficile, bien sûr. Mais si nous marquons en premier, tout peut arriver, a espéré l'entraîneur mancunien lors de la conférence de presse d'avant-match. Le foot est un sport technique et tactique, mais c'est aussi mental. Les buts changent le cours des matches."

S'il en doute fortement, le Parc des Princes espère ne pas voir surgir un nouveau Sergi Roberto...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.