DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Algérie: manifestations "historiques", selon la presse

Manifestation dans les rues d'Alger le 8 mars  2019
Manifestation dans les rues d'Alger le 8 mars 2019 -
@ Copyright :
RYAD KRAMDI
Taille du texte Aa Aa

Les quotidiens algériens consacraient samedi de nombreuses pages aux manifestations "historiques" de la veille en Algérie contre le 5e mandat que brigue le président Abdelaziz Bouteflika, en notant qu'elles ont sérieusement rétréci la marge de manoeuvre du chef de l'Etat.

"Un peuple fabuleux!", s'enthousiasme en Une El Watan qui consacre 12 pages au 3e vendredi consécutif de contestation, marqué par une mobilisation gigantesque à travers le pays.

"Un nouveau roman national est en train de s'écrire", assure le quotidien francophone, "le peuple a repris la main à travers ce sursaut d'orgueil qui remet l'histoire à l'endroit". Pour le journal, "si les tenants du régime comptaient sur un essoufflement du mouvement (...), ils ont déjà une réponse. Claire et sans bavure".

Pour Liberté, autre quotidien francophone qui titre en une "Le Printemps d'Algérie" auquel il consacre 10 pages, il a flotté sur Alger vendredi "comme un jour d'indépendance".

Hospitalisé en Suisse depuis plus de 12 jours, officiellement pour des "examens médicaux", M. Bouteflika "refuse ou fait mine de ne pas entendre le peuple qui se révolte comme un seul homme et lui demande de s'en aller", déplore le journal.

"C'est le propre des potentats, qui ne savent pas quitter le fauteuil quand la confiance de leur peuple est perdue", écrit le journal qui estime que, vendredi, l'Algérie "a condamné Bouteflika à sortir par la petite porte de l'Histoire. Et plus il s'entête (...) plus cette porte de sortie se rétrécit".

En Une, El Khabar estime que "des millions" d'Algériens ont dit "d'une seule voix: Eh Bouteflika, pas de 5e mandat!", en reprenant un des slogans scandés pendant les manifestations.

"Aucune voix ne sera supérieure à celle du peuple", estime le quotidien arabophone, qui consacre huit pages à la contestation à travers de nombreuses villes d'Algérie.

Selon le quotidien d'Oran, deuxième ville du pays, "l'opposition populaire contre le 5e mandat" est "en train de donner à la scène politique algérienne des contours tout à fait vivifiants".

Elle mène vers "un changement de la manière dont est géré le pays avec plus de transparence" et "tous les ingrédients de la vraie démocratie: la bonne gouvernance et l'alternance au pouvoir", se réjouit le journal pour qui l'heure est en attendant au "bras de fer".

"Pour la rue (...) le refus (d'un 5e mandat) est irréversible. Pour le candidat (Bouteflika) et ses soutiens, retirer maintenant cette candidature serait non seulement un échec patent devant la pression de la rue, mais une sorte de reniement".

Seul le quotidien gouvernemental El Moudjahid renvoie les manifestations à l'intérieur du journal, en page 9, sans mentionner les demandes de départ du chef de l'Etat, scandés à pleins poumons par la rue.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.