DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon perd deux points et Marcelo avant le Barça...

Lyon perd deux points et Marcelo avant le Barça...
Taille du texte Aa Aa

Jean-Michel Aulas a la tête des mauvais jours: à quatre jours du 8e de finale retour de Ligue des champions à Barcelone, Lyon a concédé le nul (2-2) à Strasbourg, après avoir mené 2-0, et perdu sur blessure son défenseur central Marcelo.

"On est retombés dans nos travers en ne maîtrisant pas nos nerfs et en compliquant notre jeu par un excès de confiance ou un grand manque de maturité", a regretté Bruno Genesio. "C'est vraiment très très dommage de gâcher ce match avec des fautes qui sont largement évitables, car on est trop confiant", a ajouté l'entraîneur lyonnais.

L'OL se dirigeait vers une victoire facile face à des Alsaciens maladroits, grâce à un doublé de Moussa Dembélé (3e, 51 s.p.), mais a craqué en deux minutes... sur un autre doublé, de Ludovic Ajorque (68e, 70e).

"Ce soir, on a commis une très grosse erreur. Ce sont des points perdus qui vont nous coûter cher à la fin", a enragé Lucas Tousart.

Les Rhodaniens ont disposé de nombreuses occasions mais buté sur un excellent Matz Sels, auteur de plusieurs parades décisives. Ils ont non seulement perdu deux points précieux dans la course à la 2e place mais surtout leur défenseur brésilien qui pourrait manquer le déplacement au Camp Nou mercredi.

Cette blessure, si elle tourne au forfait pour Marcelo, posera un casse-tête au coach Bruno Genesio: pour le remplacer, il n'y a pas beaucoup de choix car Fernando Marçal poursuit sa reprise avec l'équipe réserve tandis que Jérémy Morel est toujours convalescent. Samedi, c'est Kenny Tete qui a dépanné dans l'axe.

En vue du match contre le Barça, accroché à l'aller au Parc OL (0-0), le technicien lyonnais avait décidé de ménager plusieurs cadres, notamment Memphis Depay, Nabil Fékir et Tanguy Ndombele, remplaçants à la Meinau.

- Lille peut prendre le large -

Si la non-titularisation du Néerlandais était attendue, celles du meneur de jeu, entré pour le dernier quart d'heure, et du milieu défensif constituaient des surprises et leurs absences se sont fait sentir.

Dans la lutte pour la deuxième place, Lyon, qui atteint la barre des 50 points, revient provisoirement à quatre longueurs de Lille, qui se déplace dimanche à Saint-Etienne. Les Dogues peuvent prendre le large avec 7 points d'avance en cas de succès dans le Forez.

Dès l'entame du match, Strasbourg a offert l'ouverture du score à Lyon sur un plateau: Lamine Koné manque sa passe en retrait, Martin Terrier s'empare du ballon et butait sur Sels, mais Maxwell Cornet reprend et Dembélé détourne le tir dans le but (0-1, 3e).

Les Gones perdent ensuite Marcelo, touché derrière la cuisse gauche et remplacé par Dubois à la 16e minute, juste avant une reprise de volée de Cornet détournée magistralement par Sels (19e), tout comme des tentatives du remuant Mendy (40e) et de l'intenable Cornet (41e) repoussées par le portier du RCSA.

La seconde période débute comme la première, par une nouvelle erreur de Koné: Aouar tombe dans la surface puis Dembélé transforme le penalty (0-2, 51e). Terrier (56e) et Dembélé (67e) manquent ensuite le but du K-O.

Quelques minutes plus tard, Ajorque détourne une tête d'Adrien Thomasson (1-2, 68e), puis transperce Lopes d'un frappe puissante pour enflammer la Meinau (2-2, 70e) et offrir aux Alsaciens un point inespéré, au bout d'un sixième match sans victoire. Le RCSA reste au 9e rang (38 points), un moindre mal.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.