Athlétisme: la Russie reste suspendue par l'IAAF pour un vaste scandale de dopage

Athlétisme: la Russie reste suspendue par l'IAAF pour un vaste scandale de dopage
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a maintenu lundi pour la 10e fois depuis plus de trois ans la suspension de la Russie à cause d'un vaste scandale de dopage, deux conditions restant à remplir pour un retour.

Le Conseil de l'IAAF réuni à Doha a expliqué exiger encore le paiement par la Russie des coûts générés par le traitement du scandale de dopage russe, et attend que lui soient remis après authentification les données et les échantillons du laboratoire de Moscou, récupérés mi-janvier par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Les deux conditions ont cependant connu des avancées notoires depuis la dernière réunion du Conseil de l'IAAF en décembre à Monaco.

"La Fédération russe d'athlétisme (Rusaf) a soulevé des problèmes logistiques à propos du paiement. Des problèmes que l'IAAF va résoudre sous peu", a assuré en conférence de presse Rune Andersen, le directeur de la Task Force de l'IAAF dédiée à l'évaluation des progrès russes en matière de lutte antidopage.

"Les données (du laboratoire de Moscou) sont en cours d'authentification par l'AMA, qui a fait de la transmission des données à l'AIU (Unité d'intégrite de l'athlétisme) une priorité", a continué M. Andersen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mondiaux de judo : nouvelles médailles pour le Japon et la Géorgie

Mondiaux de judo : sixième titre mondial pour Clarisse Agbégnénou

Mondiaux de judo : Deguchi et Stump remportent les médailles d'or