DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indian Wells: Pouille trop court, Williams stoppée

Le Français Lucas Pouille au tournoi de Montpellier, le 7 février 2019
Le Français Lucas Pouille au tournoi de Montpellier, le 7 février 2019 -
@ Copyright :
PASCAL GUYOT
Taille du texte Aa Aa

Leur santé leur a joué un mauvais tour: encore affaibli par une forte grippe qui l'a cloué au lit pendant huit jours, Lucas Pouille s'est incliné dès son entrée en lice à Indian Wells dimanche, tandis que Serena Williams a été contrainte à l'abandon à cause d'un virus.

Pour son premier match depuis un mois, Pouille, 25 ans, est passé par tous les états face au Polonais Hubert Hurkacz.

Il a d'abord été dominé par le 67e mondial dans le 1er set, avant de se rebeller dans une deuxième manche remportée avec beaucoup d'autorité. Mais il a été victime d'une rechute fatale en début de 3e manche.

Résultat, le Nordiste s'est incliné en trois sets 6-2, 3-6, 6-4 après tout juste deux heures de jeu et n'a plus remporté de match depuis l'Open d'Australie où il avait atteint en janvier le dernier carré.

Cette élimination, même s'il est passé selon lui "à deux points de la victoire", ne l'a pas surpris. Après son élimination à Montpellier le mois dernier, Pouille n'a pas pu s'entraîner pendant huit jours à cause de la grippe A.

"Je suis resté couché avec entre 39 et 40,5° de fièvre pendant huit jours, je n'avais plus d'appétit, je ne dormais quasiment pas et il n'y avait rien qui faisait baisser la température", a expliqué le joueur entraîné par Amélie Mauresmo.

- "Il me manque encore quelque chose" -

"C'est long pour retrouver la forme, j'ai perdu quatre kilos que j'ai respris depuis, mais on perd pas mal de muscle", a-t-il rappelé. "Je sens qu'il me manque encore quelque chose, cela va revenir avec les matches et les entraînements", a espéré Pouille qui participe au tournoi de double avec son grand ami Stan Wawrinka.

Adrian Mannarino a, lui, fait trembler le Japonais Kei Nishikori qui va retrouver au 3e tour le tombeur de Pouille, Hurkacz.

Il a même servi pour le match dans le 3e set face au N.7 mondial qui l'a écoeuré avec ses retours de service pour finalement s'imposer 6-4, 4-6, 7-6 (7/4).

"C'est dur, je suis vraiment super déçu. C'était assez épuisant comme match, car il y a eu beaucoup d'échanges. Surtout avec un joueur comme lui qui domine l'échange, qui prend la balle très tôt, moi j'avais l'impression de courir aux quatre coins du court pour essayer de grappiller chaque point", a regretté "Manna".

Après les éliminations de Pouille et de Mannarino, il ne reste plus que deux Français en lice à Indian Wells, Gaël Monfils et Gilles Simon, qui disputent lundi leur match du 3e tour, respectivement face à l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas (N.91) et l'Autrichien Dominic Thiem (N.8).

- Vertiges et forte fatigue -

Roger Federer et Rafael Nadal n'ont eu besoin que deux sets pour remporter leur premier match dans le tournoi californien.

Le Suisse, vainqueur à Dubaï de son 100e titre ATP, a battu l'Allemand Peter Gojowczyk (N.85) 6-1, 7-5 après avoir connu un début de deuxième set compliqué. Federer affrontera son compatriote et grand ami Steve Wawrinka au 3e tour. Ce dernier est venu à bout après trois heures et 24 minutes de jeu et trois sets très disputés 6-4, 6-7 (5/7), 7-5 du Hongrois Marton Fucsovics, 31e mondial.

Pour sa part, Nadal, N.2 mondial, a été expéditif face à l'Américain Jared Donaldson (N.192) balayé en 72 minutes 6-1, 6-1.

Serena Williams, en proie à des vertiges, a dû jeter l'éponge face à Garbine Muguruza alors qu'elle était menée 6-3, 1-0.

Tout avait pourtant bien commencé pour Williams: dans un nouveau duel d'anciennes N.1 mondiales, elle avait pris d'emblée le service de son adversaire espagnole pour mener 3-0.

Mais l'Américaine s'est rapidement effondrée et a perdu six jeux de suite pour concéder la première manche (6-3), à la plus grande stupéfaction des spectateurs du Stadium 1.

Les organisateurs ont d'abord indiqué qu'elle souffrait d'un virus, sans donner plus de détails. Ils ont ensuite publié un communiqué dans laquelle l'ancienne N.1 mondiale, âgée de 37 ans, a expliqué qu'elle "ne se sentait pas bien avant le début de la rencontre".

"C'était de pire en pire au fil du match, je ressentais des vertiges et une forte fatigue. Le score peut laisser penser que j'ai bien débuté ce match, mais je n'étais pas bien physiquement", a détaillé la joueuse aux 23 titres du Grand Chelem.

Williams a conclu ce communiqué en donnant rendez-vous à Miami, le prochain rendez-vous important au calendrier qui débute le 20 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.