DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tirreno-Adriatico: Viviani continue la récolte des Deceuninck Quick-Step

Tirreno-Adriatico: Viviani continue la récolte des Deceuninck Quick-Step
Taille du texte Aa Aa

Après Julian Alaphilippe jeudi, Elia Viviani vendredi. Le champion d'Italie a offert une nouvelle victoire à l'équipe Deceuninck-Quick Step en s'imposant au sprint lors de la troisième étape de Tirreno-Adriatico, courue sur 226 kilomètres entre Pomarance et Foligno (centre de l'Italie).

Au terme de la plus longue étape de la Course des Deux Mers, conclue sans aucune surprise par une arrivée massive, Viviani a devancé Peter Sagan et Fernando Gaviria. Au classement général, le Britannique Adam Yates conserve le maillot bleu de leader.

"Je me méfiais de Sagan. Je sais qu'il faut toujours tenir compte de lui dans un sprint", a déclaré Viviani, vainqueur en Italie pour la première fois depuis qu'il porte le maillot de champion national.

"Ca a été un sprint chaotique. Toutes les équipes voulaient rester placées et le tracé était très sinueux dans le final. J'ai perdu mes pilotes mais heureusement, Zdenek Stybar était là. Il m'a amené dans une bonne roue, celle de Sagan", a encore raconté le vainqueur du jour.

Au lendemain de la victoire d'Alaphilippe, et moins d'une semaine après le triomphe du Français sur les Strade Bianche, le succès de Viviani conforte l'exceptionnel début de saison de l'équipe belge, dont les coureurs ont déjà levé les bras 17 fois en 2019.

"C'était la première étape de plus de 200 kilomètre de la saison. C'était dur mais je suis content de ça aussi. Pour moi, c'est rassurant", a déclaré Viviani qui, comme Alaphilippe, sera candidat à la victoire dans une semaine à Milan-San Remo (293 km).

En attendant, les sprinters laisseront samedi la place aux puncheurs et aux grimpeurs pour une difficile arrivée à Fossombrone après une quatrième étape longue de 221 kilomètres.

"Ca a été une longue journée mais les équipes de sprinters voulaient contrôler. On s'est posés derrière eux et j'ai essayé de garder de l'énergie. Demain, ça ne sera pas aussi dur que la 5e étape. Mais ça peut déjà être décisif", a estimé Yates, le leader de la course.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.