Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Top 14: l'export ou la porte pour les clubs franciliens

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils n’y sont pas: le Racing 92 et le Stade Français doivent absolument s’imposer à l’extérieur samedi, à Grenoble et Bordeaux, sous peine d‘être sérieusement distancés dans la course à la phase finale du Top 14 à l’issue de la 19e journée.

Celle-ci sera disputée alors que le Tournoi des six nations livre son verdict, les clubs français étant une dernière fois privés de leurs internationaux.

Samedi

(17h00) Toulon (10e) – Montpellier (9e). Le “derby” du Golfe du Lion est aussi, cette saison, le choc des déclassés entre deux équipes aux ambitions déçues malgré un effectif conséquent. Le vainqueur conservera un petit espoir de qualification.

(18h00) Castres (5e) – Perpignan (14e). Qu’il est loin, le coup de mou du champion! Décembre noir (3 revers d’affilée) est oublié, Castres est redevenu cette équipe injouable qui étouffe l’adversaire (5 victoires de rang). Perpignan étant quasiment condamné à la relégation, le CO a le champ libre pour conforter sa place de barragiste.

(18h00) Grenoble (13e) – Racing 92 (7e). Le Racing a parfaitement lancé sa remontée au classement en surclassant La Rochelle (50-14), mais il n’a pas encore réintégré le wagon des qualifiés. Le club des Hauts-de-Seine ne peut pas se permettre un échec à Grenoble, d’autant plus que ses devanciers, Castres (5e) et Bordeaux-Bègles (6e), partiront favoris dans leur match respectif. L’urgence est la même pour le FCG, qui n’a toujours pas gagné un match en 2019 et abat l’une de ses dernières cartes pour sortir de la zone rouge.

(18h00) Agen (12e) – La Rochelle (4e). Le Stade Rochelais, tombé à domicile face au Stade Français (27-14) et laminé au Racing, va mal mais sa formidable série de l’automne – 7 succès consécutifs – lui permet de conserver une marge sur la concurrence pour les barrages. A condition de s’imposer à Agen, qui lui avait donné du mal à l’aller (33-29). En passe de remporter une nouvelle bataille pour le maintien, le SUA sera tout sauf un cadeau.

(20h45) Bordeaux-Bègles (6e) – Stade Français (8e). Sans doute l’affiche du week-end en termes d’enjeu, puisque le vaincu risque de ne pas voir la phase finale. L’UBB aurait le plus grand mal à se relever d’une première défaite à domicile, elle qui capitalise sur les succès à Chaban-Delmas et offre un visage nettement moins séduisant à l’extérieur (2 victoires seulement). C’est un quitte ou double pour Paris, qui compte deux unités de moins au classement.

Dimanche

(12h30) Clermont (2e) – Pau (11e). L’ASM a deux coups d’avance, soit 9 points, sur son poursuivant Lyon et peut envisager sereinement sa qualification directe pour les demi-finales. Pau n’a plus grand-chose à espérer ni à craindre pour cette fin de saison.

(16h50) Toulouse (1er) – Lyon (3e). Tombés à Gerland face à Castres (23-15), les Lyonnais peuvent-ils se rattraper en mettant fin à l’historique série toulousaine – 12 matches sans défaite – en cours depuis fin septembre? Ce ne serait pas si grave que cela pour le leader, qui compte 15 points de plus que le Lou, un matelas confortable pour accéder sans trembler au dernier carré. Le matelas est moindre pour Lyon: 6 unités de plus que le premier non-qualifié.

Programme:

Samedi

(17h00) Toulon – Montpellier

(18h00) Agen – La Rochelle

Castres – Perpignan

Grenoble – Racing 92

(20h45) Bordeaux-Bègles – Stade Français

Dimanche 17 mars

(12h30) Clermont – Pau

(16h50) Toulouse – Lyon

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.