DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: privé de talonneur, Toulouse "envisage sérieusement" le recours à un joker médical

Taille du texte Aa Aa

Le Stade Toulousain "envisage sérieusement" la possibilité d'avoir recours à un joker médical pour pallier l'absence conjuguée de ses deux talonneurs après la blessure de l'Italien Leonardo Ghiraldini samedi face à la France a indiqué le président toulousain Didier Lacroix dimanche à l'AFP.

"C'est clairement à l'étude mais nous ne voulons pas nous précipiter alors on va prendre notre temps" a précisé Didier Lacroix en marge de la rencontre opposant le Stade Toulousain à Lyon en clôture de la 19e journée de Top 14.

Gravement touché au genou droit face à la France, Leonardo Ghiraldini sera éloigné des terrains jusqu'à la fin de la saison.

C'est également le cas de l'ancien capitaine Julien Marchand, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche lors de la rencontre entre la France et le Pays de Galles le 2 février dernier.

Les jeunes Peato Mauvaka (22 ans) et Guillaume Marchand (20 ans), le frère de Julien, étant désormais les deux seuls talonneurs valides du Stade Toulousain, l'actuel leader du championnat, également toujours en course en Coupe d'Europe, devrait donc assez rapidement faire appel à du renfort à ce poste.

Cette éventualité ne devrait pas concerner le cas du pilier Dorian Aldegheri, également touché à un genou lors du match de la France contre l'Italie et pour lequel son entraîneur Willam Servat s'est dit dimanche soir très inquiet. Il a évoqué à propos d'Aldegheri une blessure, sans en préciser la nature, qui pourrait l'empêcher de jouer jusqu'à la fin de saison.

jca-rz/ps

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.