DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cyclisme: de Sky à Ineos, Froome et Thomas changent de maillot

Cyclisme: de Sky à Ineos, Froome et Thomas changent de maillot
Taille du texte Aa Aa

L'équipe cycliste Sky et ses chefs de file britanniques, Chris Froome et Geraint Thomas, vainqueurs des derniers Tours de France, porteront à partir de mai un nouveau maillot au nom du géant de la chimie Ineos.

La plus puissante équipe du peloton a annoncé mardi l'accord intervenu avec le groupe industriel fondé et détenu par le milliardaire Jim Ratcliffe, 66 ans, première fortune britannique.

Ineos, dont le siège se trouve en Grande-Bretagne, deviendra le seul propriétaire à partir du 1er mai et continuera à financer l'équipe actuelle dirigée depuis sa création en 2010 par Dave Brailsford. Le changement de maillot interviendra sur le sol du Royaume-Uni, à l'occasion du Tour de Yorkshire qui commencera le 2 mai.

"Le cyclisme est un grand sport dont l'aspect tactique est important et qui gagne en popularité à travers le monde", a déclaré Jim Ratcliffe, dont la fortune est estimée à 24,5 milliards d'euros.

En neuf saisons, l'équipe Sky, qui a prêté le flanc à la polémique au point de faire l'objet d'un rapport parlementaire sur ses pratiques médicales, a révolutionné le cyclisme professionnel par l'importance de ses moyens et la nouveauté de son approche. Le résultat ? Six victoires dans le Tour, la plus grande course du monde, avec Braldey Wiggins, premier Britannique à figurer au palmarès en 2012, Chris Froome, quatre fois lauréat, et enfin Geraint Thomas en juillet dernier.

- Un géant peu connu -

Froome (33 ans), candidat au record des cinq victoires en juillet prochain, a fait part de son "enthousiasme" sitôt connue l'officialisation de la reprise de l'équipe. "Nous, les coureurs et le personnel, allons pouvoir continuer ensemble jusqu'en 2020 et au-delà", s'est félicité le Britannique, dont le contrat court jusqu'à fin 2020.

Le Gallois Geraint Thomas (32 ans), dont le contrat court jusqu'en 2021, s'est dit "très heureux" de "rester ensemble" dans un groupe qui a misé aussi ces deux dernières saisons sur le long terme. A l'exemple du contrat signé par le jeune colombien Egan Bernal (22 ans), le vainqueur de Paris-Nice, qui est lié jusqu'en 2023.

En décembre, Sky, l'opérateur de télévision britannique racheté par l'américain Comcast, avait annoncé sa décision de mettre un terme à son parrainage fin 2019. L'objectif pour Team Sky était lié à l'ambition de construire une équipe gagnante s'appuyant sur une base de coureurs et d'encadrement britanniques. Nous sommes fiers du rôle que nous avons joué dans la transformation de la Grande-Bretagne en une nation cycliste lors de la décennie passée", avait alors souligné Brailsford.

Dans quelques semaines, les coureurs porteront le nom d'un autre géant britannique, de la chimie cette fois, jusqu'à présent peu connu du grand public malgré sa puissance (53 milliards d'euros de ventes annuelles, 18.000 personnes employées dans 24 pays). Mais son propriétaire, Jim Ratcliffe, longtemps dans l'ombre, affiche ses ambitions au grand jour, ce qui tranche avec la culture de son groupe non coté en Bourse.

L'an dernier, ce partisan du Brexit, qui selon la presse de son pays a transféré son patrimoine à Monaco, a investi 110 millions de livres dans Ineos Team UK, une équipe britannique qui veut gagner la prochaine édition de la Coupe de l'America à la voile (en 2021). Et les médias britanniques ont récemment rapporté qu'il envisageait de racheter le club de football londonien de Chelsea.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.