DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Naufrage à Mossoul: le bilan monte à 54 morts et 28 disparus

Irak : Mossoul
Carte de l'Irak localisant Mossoul où le naufrage d'un bac sur le Tigre a fait des dizaines de morts et de disparus
Taille du texte Aa Aa

Au moins 54 personnes sont mortes jeudi et 28 sont toujours portées disparues dans le naufrage d'un bac sur le Tigre à Mossoul, dans le nord irakien où de nombreuses familles célébraient la fête de Norouz, selon un responsable du ministère de l'Intérieur.

"La Défense civile a décompté 54 morts dans le naufrage de ce bateau qui transportait des familles et des enfants se rendant dans un complexe touristique de Mossoul", a déclaré ce responsable sous le couvert de l'anonymat. Selon lui, "28 personnes sont toujours portées disparues".

"Le bateau a fait naufrage car il y avait trop de passagers à bord, plus d'une centaine", a expliqué à l'AFP un responsable des services de sécurité, présent, lui, à Mossoul.

Ces hommes, ces femmes et ces enfants, a-t-il précisé, traversaient le fleuve en direction de parcs aménagés où les familles piquent-niquent traditionnellement pour Norouz, le Nouvel an kurde décrété jour férié dans l'ensemble du pays.

Après d'importantes pluies ces derniers jours, les autorités avaient ouvert des écluses pour alléger la pression au niveau du grand barrage de Mossoul. Elles avaient publié des mises en garde au public, prévenant que les rives du Tigre seraient plus dangereuses avec un niveau de l'eau plus élevé.

Ce niveau de l'eau a également joué un rôle dans ce naufrage, a précisé le responsable à Mossoul.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des dizaines de personnes flottant ou tentant de surnager autour d'un bateau, au milieu d'un fort courant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.