DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un Estonien comparaît pour le meurtre d'une Française à Londres

Un Estonien comparaît pour le meurtre d'une Française à Londres
Taille du texte Aa Aa

Un homme arrêté en Estonie et extradé au Royaume-Uni comparaît jeudi devant un tribunal d'Uxbridge, en Angleterre, accusé du meurtre d'une Française retrouvée enterrée dans le jardin de son logement dans la banlieue londonienne.

Kirill Belorusov, un Estonien de 32 ans vivant à Londres, avait été arrêté la semaine dernière à Tallinn, en Estonie, soupçonné du meurtre de Laureline Garcia-Bertaux, 34 ans.

"Une fois les procédures terminées, il a été reconduit au Royaume-Uni par des agents de l'unité d'extradition (de la Metropolitan Police), a annoncé Scotland Yard dans un communiqué diffusé mercredi soir.

"Il a été placé en garde à vue dans un commissariat de police de l'ouest de Londres (mercredi), où il a été accusé de meurtre", ajoute la police, précisant qu'il comparaîtra au tribunal d'Uxbridge jeudi matin.

Le corps de la Française avait été retrouvé le 6 mars par les policiers, enterré peu profondément dans le jardin du logement qu'elle occupait depuis près d'un an à Richmond, au sud-ouest de Londres.

L'autopsie avait révélé qu'elle avait été étranglée.

La trentenaire originaire d'Aix-en-Provence était employée par l'entreprise de relations publiques Golin et avait également travaillé dans le cinéma.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.