DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: pour Galthié, il n'y a "pas de sujet"

Taille du texte Aa Aa

"Il n'y a pas de sujet": l'ancien entraîneur de Toulon, Fabien Galthié, s'est refusé dimanche à "toute projection" concernant les rumeurs autour de son arrivée dans le staff de l'équipe de France de rugby en vue de la Coupe du monde à l'automne.

"Il n'y a pas de sujet, j'entends la rumeur, c'est impossible de ne pas l'entendre", a déclaré Fabien Galthié lors de l'émission Stade 2 sur France 2, une chaîne sur laquelle il est consultant.

"On ne peut pas se poser la question, tant qu'il n'y a pas de sujet. C'est une fois que le sujet arrive qu’éventuellement on se pose la question et on se projette. Aujourd'hui je refuse toute projection", a-t-il ajouté.

En février, au lendemain de la débâcle de Twickenham face à l'Angleterre (44-8), RMC et le bi-hebdomadaire Midi Olympique évoquaient une possible arrivée de Galthié pour épauler Brunel à sept mois du Mondial-2019 au Japon. Mais le patron du XV de France avait répété n'avoir "jamais envisagé quoi que ce soit".

Galthié, ancien demi de mêlée international pendant une dizaine d'années, avait déjà été candidat au poste de sélectionneur en 2011 et 2015 et le nom de l'ex-entraîneur du Stade Français (2004-2008), de Montpellier (2010-2014) et de Toulon (2017-2018) est régulièrement avancé dans la presse pour succéder à Brunel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.