DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bangladesh: au moins cinq morts dans l'incendie d'un immeuble à Dacca

Bangladesh: au moins cinq morts dans l'incendie d'un immeuble à Dacca
Taille du texte Aa Aa

Au moins cinq personnes ont péri jeudi dans l'incendie d'un immeuble de bureaux de la capitale bangladaise Dacca, ont indiqué les autorités, qui redoutent qu'un nombre indéterminé d'employés ait été pris au piège des flammes.

"Trois personnes semblent avoir trouvé la mort en sautant des étages supérieurs du bâtiment" de 19 étages, a déclaré à l'AFP Sazzadur Rahman Shuvo, porte-parole du United Hospital. Les victimes présentaient d'importantes blessures à la tête mais pas de brûlures apparentes.

Deux autres corps récupérés paraissaient eux avoir succombé au feu.

En fin d'après-midi, des gens continuaient d'appeler à l'aide depuis des fenêtres, a constaté un correspondant de l'AFP sur place.

Plus tôt dans l'après-midi, des images diffusées par les médias et sur les réseaux sociaux montraient plusieurs personnes tentant d'échapper aux flammes en s'accrochant à la façade vitrée jusqu'au sol.

Sur une vidéo, une personne décroche de plusieurs étages en tentant de s'enfuir avec un câble, causant un cri d'effroi parmi la foule de passants assemblée en bas lorsqu'elle s'écrase au sol.

Les causes de l'incendie n'étaient pas encore connues.

"Nous avons réussi à empêcher le feu de s'étendre aux bâtiments adjacents. Nous ne pouvons pas entrer pour le moment, donc nous ne pouvons pas confirmer si des gens sont morts à l'intérieur", a déclaré à l'AFP un haut responsable des pompiers sur place.

L'armée de l'air et la marine se sont joint aux pompiers pour combattre les flammes. Des hélicoptères déchargeaient de l'eau sur la structure en feu pour tenter d'éteindre l'incendie.

"Lorsque j'ai entendu qu'un incendie s'était déclenché dans le bâtiment, je me suis dépêché de sortir", a déclaré à l'AFP Shoikot Rahman, qui travaille dans l'immeuble. "Beaucoup de mes collègues sont toujours coincés au bureau", a-t-il ajouté.

Une centaine d'ambulances étaient garées à proximité de l'incendie. Les pompiers utilisaient de longues échelles pour briser les vitres et créer une voie de sortie pour les personnes à l'intérieur.

La foule applaudissait à chaque fois qu'un rescapé était extrait par les pompiers.

Les incendies et effondrements de bâtiments sont fréquents au Bangladesh, pays pauvre d'Asie du Sud de 160 millions d'habitants, en raison du non-respect fréquent des normes de sécurité.

Le mois dernier, un incendie a ravagé des immeubles d'habitations de la vieille ville de Dacca où étaient illégalement entreposés des produits chimiques, faisant autour de 70 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.