DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Natation: le Japonais Fujimori suspendu après un contrôle positif

Natation: le Japonais Fujimori suspendu après un contrôle positif
Taille du texte Aa Aa

Le nageur japonais Hiromasa Fujimori a été suspendu temporairement après un contrôle antidopage positif, a annoncé la Fédération nipponne vendredi.

De l'éphédrine, un stimulant interdit, a été décelée chez le nageur de 27 ans lors des championnats du monde en petit bassin en décembre en Chine, où il avait récolté deux médailles de bronze en 100 m et 200 m 4 nages.

Médaillé d'argent aux Jeux d'Asie et classé 4e du 200 mètres 4 nages des JO-2016 remporté par Michael Phelps, Fujimori ne pourra pas disputer les championnats du Japon le mois prochain, qualificatifs pour les Mondiaux cet été en Corée du Sud.

L'échantillon B ayant confirmé la présence d'éphédrine, une audience à la Fédération internationale de natation (Fina) devra mainteant déterminer la durée de sa suspension.

"Je n'ai pas pris volontairement les substances interdites détectées dans mon échantillon d'urine", s'est défendu Fujimori dans un communiqué diffusé par la Fédération japonaise. "Honnêtement, je suis choqué par les résultats des tests. Je ne prends ni médicaments ni compléments", a-t-il assuré.

A un an des JO-2020 à Tokyo, c'est le deuxième nageur nippon de premier rang à échouer à un test antidopage après le contrôle positif en mars 2018 de Junya Koga, champion du monde sur 100 m dos en 2009.

Suspendu 4 ans après la détection de substances interdites favorisant le développement de la masse musculaire, Koga a fait appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport en novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.