Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela : Juan Guaido déclaré "inéligible" par un proche du pouvoir

Venezuela : Juan Guaido déclaré "inéligible" par un proche du pouvoir
Tous droits réservés
REUTERS/Manaure Quintero
Taille du texte Aa Aa

Le président du Parlement Juan Guaido, reconnu comme président du Venezuela par une cinquantaine de pays, a été déclaré "inéligible" pour quinze ans, pour «corruption présumée».

Une décision prise par le contrôleur général de la République, un proche de Nicolas Maduro, et annoncée à la télévision publique d'Etat.

Selon lui, Juan Guaido n’aurait pas justifié, dans ses déclarations de patrimoine, certaines dépenses réalisées lors de ses voyages à l’étranger,

"La déclaration de Juan Gerardo Guaidó Marquez a été passée en revue, et il a été observé des inexactitudes entre ce qui a été déclaré et les revenus qu'il tire de son activité de député à l'assemblée nationale. Des dépenses excessives ont été notées et son mode de vie ne correspond pas à celui d'un député tel qu'il est rétribué dans notre pays".

"Illégal" ?

Une décision jugée "illégale" par Juan Guaido, qui a reçu le soutien des Etats-Unis.

L'opposant de 35 ans s'est par ailleurs défendu devant ses partisans à Caracas :

"Personne ici ne sera dupe, le peuple vénézuélien ne sera pas dupe devant cette fausse loi. Oui effectivement j'ai voyagé, j'ai été reçu par des chefs d'Etat étrangers, contrairement à Nicolas Maduro. Moi, mais aussi la première dame, qui a rencontré le président des Etats Unis, le Vice-président américain, et avant cela le président chilien", a-t-il déclaré mercredi devant ses partisans.

Tension

Cette décision fait monter la tension au Venezuela, qui voit deux dirigeants rivaux se disputer le pouvoir.

Un pays exsangue sur le plan économique et fragilisé davantage encore ces derniers jours par les nouvelles pannes d'électricité gigantesques, qui paralysent l'économie mais aussi le quotidien des habitants.

Depuis le début de la crise, près de 3 millions et demi de Vénézuéliens ont fui leur pays.