DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit: Theresa May à la recherche d'un nouveau report

Brexit: Theresa May à la recherche d'un nouveau report
Taille du texte Aa Aa

La Première ministre Theresa May a annoncé mardi vouloir réclamer aux dirigeants européens un nouveau report du Brexit, "aussi court que possible" et qui prendra fin lorsque les députés britanniques auront adopté un accord de divorce.

"Nous aurons besoin d'une nouvelle extension de l'Article 50 (du Traité de Lisbonne, dont l'activation a déclenché la procédure de sortie de l'UE le 29 mars 2017, ndlr), aussi courte que possible" pour éviter une sortie sans accord, a dit Mme May dans une courte allocution au 10 Downing Street à l'issue d'un conseil des ministres marathon de sept heures destiné à tenter de trouver une solution à l'impasse sur le Brexit.

"J'ai toujours dit que nous pourrions transformer en succès une sortie sans accord sur le long terme mais la meilleure solution est de partir avec un accord" de l'Union européenne, a-t-elle ajouté.

La dirigeante conservatrice a aussi appelé le leader de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn à venir "s'assoir" avec elle "pour essayer de trouver un plan" qui pourra franchir l'étape du parlement, les députés ayant rejeté par trois fois déjà l'accord de divorce qu'elle a conclu avec Bruxelles, et s'étant montrés incapables de trouver un consensus sur une solution alternative.

La sortie du Royaume-Uni de l'UE devait avoir lieu le 29 mars avant que Mme May n'obtienne, lors du sommet européen des 21 et 22 mars, un report jusqu'au 12 avril au plus tôt, si l'accord de divorce n'était pas adopté, et jusqu'au 22 mai s'il l'était.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.