DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

F1: Mick Schumacher a fait ses premiers tours au volant de la Ferrari

F1: Mick Schumacher a fait ses premiers tours au volant de la Ferrari
Taille du texte Aa Aa

Dans les roues de son père Michael, Mick Schumacher, fils du septuple champion du monde allemand de Formule 1, a fait ses 56 premiers tours (soit 303 km) au volant de la Ferrari de 2019 en essais mardi sur le circuit de Sakhir, à Bahreïn.

"J'ai vraiment apprécié cette journée", a-t-il commenté dans un communiqué diffusé par la Scuderia. "J'ai eu l'impression d'être chez moi dans le garage dès le premier instant, avec beaucoup de gens qui me connaissent depuis mon plus jeune âge."

"La SF90 est incroyable en raison de sa puissance mais elle est aussi souple à piloter, et c'est pourquoi je me suis tant amusé, a-t-il poursuivi. J'ai été impressionné par la puissance de freinage d'une F1. Il m'a semblé qu'on pouvait freiner de plus en plus tard et que la voiture aurait pris le virage de toute façon."

Avec un meilleur chrono de 1 min 29 sec 976/1000, signé sous les yeux de sa mère Corinna et de sa grand-mère, le pilote de 20 ans pointe au 2e rang sur la feuille des temps, derrière le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) en 1 min 29 sec 379/1000.

S'agissant de tests, ces chronos ne sont toutefois pas très significatifs, d'autant que le temps de roulage des quinze pilotes alignés a été amputé de quatre à cinq heures (sur une journée de 9 heures) par la pluie.

- Alonso ne "regrette pas" la F1 -

Participe également à ces essais pour McLaren l'Espagnol Fernando Alonso, qui a quitté la catégorie en tant que pilote en fin de saison dernière mais demeure conseiller technique de l'écurie britannique.

Au volant d'une monoplace dédiée aux tests pneumatiques avec le fournisseur Pirelli en préparation de la saison 2020, il a réalisé le 11e temps en 1 min 32 sec 207/1000.

"Par rapport à l'an dernier, la voiture a progressé dans tous les domaines. Elle va dans la bonne direction et se rapproche de la tête", a estimé le double champion du monde, qui assure à nouveau n'avoir "aucun regret quant à (sa) décision d'arrêter de courir en F1."Champion d'Europe en titre de Formule 3, Mick Schumacher a fait ses débuts en Formule 2 ce week-end sur ce même circuit de Sakhir. Il a terminé 8e de la course 1 et 6e de la course 2, inscrivant ses huit premiers points. A l'issue de la première manche sur douze, il est 8e du championnat pilotes.

Membre depuis cette année de la Ferrari Driver Academy, la filière de jeunes pilotes de la Scuderia - avec qui son père a coiffé cinq couronnes mondiales entre 2000 et 2004 -, il effectuera mercredi une deuxième journée d'essais avec Alfa Romeo Racing, que motorise la marque au cheval cabré.

C'est une première véritable expérience en F1 pour le jeune homme, qui jusque-là ne s'était installé qu'à bord de la Benetton pilotée par son père en 1994, année de son premier sacre, le temps d'une démonstration au GP de Belgique 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.