DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soudan: coups de feu et gaz lacrymogène lors d'une manifestation à Khartoum

Soudan: coups de feu et gaz lacrymogène lors d'une manifestation à Khartoum
Taille du texte Aa Aa

Les forces de sécurité soudanaises ont tiré mardi des gaz lacrymogènes sur les milliers de manifestants anti-gouvernementaux réunis à proximité du quartier général de l'armée à Khartoum et des coups de feu ont été entendus, selon des témoins.

Un journaliste de l'AFP a lui-même entendu les coups de feu qui ont duré 3 à 4 minutes.

Des témoins et un manifestant ont affirmé que les forces de sécurité du puissant Service national de renseignement et de sécurité et la police antiémeutes ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, réunis pour la troisième nuit consécutive.

Des milliers de Soudanais sont réunis depuis samedi devant le quartier général de l'armée à Khartoum, appelant l'armée à soutenir leur mouvement de contestation et à discuter avec eux d'un "gouvernement de transition" pour remplacer le président Omar el-Béchir.

"Les agents de sécurité tirent beaucoup de gaz lacrymogènes. Je peux voir des manifestants tousser et couvrir leur visage de leurs mains ou avec un masque chirugical", a déclaré à l'AFP un témoin situé à proximité du lieu où sont réunis des milliers de contestataires.

Un manifestant se trouvant sur place a expliqué avoir entendu des coups de feu mais ne pas être en mesure de déterminer qui en est à l'origine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.