DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: Angelina Jolie plaide pour un rôle central des femmes dans les pourparlers

Angelina Jolie au siège des Nations unies à New York, le 29 mars 2019
Angelina Jolie au siège des Nations unies à New York, le 29 mars 2019 -
Tous droits réservés
TIMOTHY A. CLARY
Taille du texte Aa Aa

L'actrice américaine et envoyée spéciale des Nations unies, Angelina Jolie, a plaidé pour un rôle central des femmes dans les discussions de paix en cours en Afghanistan, assurant que leur mise à l'écart mettrait en danger toute stabilité du pays sur le long terme.

"Les femmes afghanes doivent pouvoir parler en leur nom. Cela signifie une présence significative de négociatrices dans toute délégation gouvernementale afghane et la participation effective d'associations féminines représentant la société civile", a souligné l'actrice dans une contribution publiée mercredi par le magazine Time.

"Les femmes doivent avoir un rôle de leadership dans le développement et la mise en place de tout accord (de paix) et être consultées sur tous les aspects de l'avenir du pays, et non pas uniquement sur les +questions féminines+", a souligné Angelina Jolie, appelant les Etats-Unis à faire pression pour protéger les voix des femmes afghanes.

Les années au pouvoir des talibans, dans les années 90, s'étaient traduites par l'anéantissement des droits des femmes. Les petites filles avaient été privées du droit à l'éducation et des femmes ont été exécutées, parfois par lapidation, pour adultère.

Plusieurs pourparlers ont eu lieu entre les Etats-Unis et les talibans pour ramener la paix en Afghanistan, ravagé par la guerre depuis 2001. Des hommes politiques afghans ont également rencontré des talibans à Moscou.

Mais ces discussions ont été sévèrement critiquées pour ne pas réserver suffisamment de place aux femmes. Seules deux d'entre elles sur une équipe de 22 personnes étaient prévues dans les discussions qui doivent se tenir ce mois-ci au Qatar entre une délégation de Kaboul et des représentants des talibans.

Depuis 2001, la situation des femmes s'est quelque peu améliorée dans le pays par rapport à celle qui prévalait sous les talibans mais la société reste très conservatrice. Beaucoup de femmes redoutent de faire les frais d'un accord de paix.

"Il n'y aura pas de stabilité si un accord de paix mène à une nouvelle ère d'injustice et d'oppression des femmes", a averti Angelina Jolie.

L'actrice américaine a le titre d'envoyée spéciale des Nations unies pour les réfugiés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.