DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: le Stade Français s'en sort à 13 contre 15 Agenais

Top 14: le Stade Français s'en sort à 13 contre 15 Agenais
Taille du texte Aa Aa

Pas de rythme, deux cartons rouges et deux joueurs évacués sur civière: le Stade Français a vécu un calvaire contre Agen mais il est toujours candidat aux barrages après sa victoire de justesse (25-22) samedi lors de la 22e journée du Top 14.

"Ce match, on s'en rappellera", a souri le talonneur parisien Laurent Sempéré, tandis que l'entraîneur principal Heyneke Meyer évoquait sa "fierté". Avec ce succès sans bonus offensif, le club parisien recule d'un rang (8e) mais recolle au dernier qualifié, Bordeaux-Bègles, tombé à domicile face à Castres (16-12) et 6e avec un point de plus.

Un exploit au vu du scenario du match, qui a vu Paris terminer avec deux joueurs en moins, exclus définitivement pour le même geste, un raffut coude en avant. La faute semblait un peu plus nette pour Sekou Macalou (32e) que pour Jonathan Danty (50e) mais l'arbitre, Laurent Cardona, a suivi sa logique.

Et quand Sam Vaka a égalisé pour le SUA (55e, 15-15), profitant d'un côté gauche sans aucun défenseur, le sort des Parisiens semblait scellé.

Les Franciliens ont vraiment touché le fond à l'heure de jeu lorsque Kylan Hamdaoui et Tony Ensor se sont violemment télescopés à la réception d'un jeu au pied. Sonnés, les deux arrières ont été évacués sur civière après une longue interruption.

Est-ce cet incident grave qui a réveillé Sergio Parisse et les siens? Soudain galvanisés, les Parisiens ont retrouvé le mordant qui leur a tant manqué depuis la fin du premier quart d'heure et le premier essai signé Hamdaoui, servi au pied par Nicolas Sanchez (12e).

Le même Sanchez a lancé Gaël Fickou, jusqu'ici inefficace, vers un troisième essai (61e, 22-15) et a creusé l'écart sur un drop (68e, 25-15).

Ecart tout juste suffisant pour éviter un retour agenais en fin de match. Malgré ses nombreuses maladresses, le SUA a arraché le bonus défensif après la sirène sur un 3e essai signé Lucas Rubio (80e).

Insuffisant pour s'en satisfaire vu la double supériorité numérique. "J'ai un sentiment de honte", a réagi le manager Mauricio Reggiardo. "On a cru qu'à 15 contre 13, le match était gagné d'office."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.