DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Championnats de France de natation: Stravius nage les minima pour les Mondiaux-2019 sur 50 m dos

Championnats de France de natation: Stravius nage les minima pour les Mondiaux-2019 sur 50 m dos
Taille du texte Aa Aa

Jérémy Stravius a réalisé les minima exigés en séries sur 50 m dos, un pas décisif vers la qualification pour les Mondiaux-2019 (21-28 juillet à Gwangju, en Corée du Sud), au troisième jour des Championnats de France de natation, jeudi à Rennes.

Le champion du monde 2011 du 100 m dos a nagé en 24 sec 65/100e (pour 24.89 demandé) en séries. Il devra impérativement se classer parmi les deux premiers de la finale pour entériner sa qualification pour Gwangju.

"Le temps (fixé) était quand même assez costaud, c'est un très bon chrono, je suis content de me rapprocher à deux dixièmes de mon meilleur temps (24.45, ndlr), ça me donne des idées", a déclaré le néo-Niçois.

"Ca me libère pour le reste des courses, le plus important, ce n'est pas le 50 m dos, c'est vraiment les deux 100 m (nage libre et papillon, ndlr)" a ajouté Stravius (30 ans).

Sur 200 m, Charlotte Bonnet, déjà sélectionnée pour les Mondiaux-2019 grâce à ses médailles individuelles remportées aux Championnats d'Europe l'été dernier, a signé le meilleur temps des séries en 1 min 57 sec 54/100e. Aucune autre nageuse n'a réussi le chrono imposé (1:58.03) et le relais 4x200 m dames ne sera pas sélectionné.

Sept nageurs ont pour l'heure leur billet pour Gwangju en poche. Outre Bonnet, Mehdy Metella et Fantine Lesaffre, aussi au titre de leur(s) médaille(s) individuelle(s) européennes gagnées en août dernier. Et Marie Wattel, David Aubry, Damien Joly et Béryl Gastaldello, qui ont eux rempli les critères de sélection dans le bassin breton.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.