DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Inde suspend le commerce frontalier avec le Pakistan au Cachemire

L'Inde suspend le commerce frontalier avec le Pakistan au Cachemire
Taille du texte Aa Aa

L'Inde a suspendu le commerce frontalier avec le Pakistan dans la région disputée du Cachemire, affirmant que celui-ci permet de faire passer en fraude des armes et de la drogue venus du Pakistan, alors que la tension est particulièrement forte entre ces deux pays.

Une attaque suicide en février qui a tué 40 paramilitaires indiens a amené les deux pays au bord de la guerre, avec des raids aériens par-delà la frontière.

Jeudi, le gouvernement, qui est en train de disputer une difficile élection nationale et dans lequel il fait de la sécurité un de ses chevaux de bataille, a annoncé qu'il fermait le passage à travers la ligne de démarcation, qui divise le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan, car ce passage était "utilisé par des éléments basés au Pakistan pour faire passer des armes, de la drogue et de la fausse monnaie".

Les transporteurs qui traversent cette frontière sont souvent liés à des organisations militantes, a-t-il affirmé.

Le commerce sera suspendu jusqu'à la mise en place d'un système de contrôle et d'inspection plus strict, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Ce commerce frontalier, qui porte principalement sur l'échange de denrées alimentaires dont des piments, du cumin, des mangues et des fruits secs, avait été mis en place en 2008 pour tenter d'améliorer les relations entre les deux pays, qui ont déjà connus trois guerres depuis leur indépendance, dont deux sur la question du Cachemire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.