Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hyperandrogénie: "la décision du TAS ne m'arrêtera pas", assure Semenya

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“La décision du TAS ne m’arrêtera pas”, a assuré la double championne olympique sud-africaine Caster Semenya mercredi, en réaction au rejet par le Tribunal arbitral du sport de son recours contre les règles de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) en matière d’hyperandrogénie.

“Depuis une décennie l’IAAF a tenté de me faire ralentir, mais cela m’a rendue plus forte encore”, a dit Semenya dans un communiqué publié par ses avocats.

Déçue de la décision, la double championne olympique du 800 m se déclare tout de même “ravie” que les trois juges (du TAS) aient reconnu que les règles de l’IAAF sont “discriminatoires envers certaines femmes”.

Dans le même communiqué, Semenya promet que, “une fois de plus je vais surmonter cela et continuer d’inspirer des jeunes femmes et athlètes en Afrique du Sud et dans le monde entier”.

“La décision du TAS ne m’arrêtera pas”, a-t-elle ainsi assuré.

Le TAS a rejeté mercredi le recours de la Sud-Africaine contre les règles de l’IAAF obligeant les athlètes hyperandrogènes, comme elle, à faire baisser leur taux de testostérone.

L’IAAF s’est aussitôt félicitée de cette décision qui sonne comme une victoire, annonçant aussitôt que son règlement, adapté en fonction des réserves posées par le TAS, entrerait en vigueur dès le 8 mai.

Selon le communiqué, Semenya pense que que les règles de l’IAAF “seront modifiées” mais n’indique pas clairement si l’athlète fera appel de la décision.

Semenya a 30 jours pour contester la décision du TAS devant le Tribunal fédéral suisse.

L’Afrique du Sud, qui a toujours soutenue sa triple championne du monde du 800 m, a également exprimé sa “déception” face à ce jugement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.