Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Sunny Garcia, ancien champion du monde de surf, en soins intensifs

Sunny Garcia, ancien champion du monde de surf, en soins intensifs
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’ancien champion du monde de surf Sunny Garcia est en soins intensifs à l’hôpital de Portland, a annoncé mardi la Fédération internationale de surf (World Surf League): l’Hawaïen a tenté de se suicider, selon plusieurs médias américains.

“Avec le coeur lourd nous confirmons que Sunny Garcia est à l’hôpital (…) nos prières vont à lui et à ceux qui lui sont chers”, a écrit la World Surf League sur Twitter à propos du champion du monde 2000.

Âgé de 49 ans, le surfeur américain avait été admis à l’hôpital lundi. Selon le média TMZ, le champion, qui a souffert de dépression pendant plusieurs années, a commis une tentative de suicide.

Cette hospitalisation a suscité une vague de soutiens dans le monde du surf. La star Kelly Slater a indiqué sur Twitter “prier pour que tu te réveilles et que nous profitions encore un peu plus de ta présence” en s’adressant à son ami.

Garcia, dont la carrière s’est étendue sur quatre décennies depuis les années 1980, a vécu des turbulences majeures dans sa vie hors des vagues: il a passé trois mois en prison pour évasion fiscale, et n’avait pas caché son tempérament dépressif, n’hésitant pas à en parler sur les réseaux sociaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.