Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mondial made in France: une occasion en Nord pour Valenciennes

Mondial made in France: une occasion en Nord pour Valenciennes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“C’est canon”: Valenciennes, plus petite des villes hôtes du Mondial féminin cet été, se réjouit de l‘événement et espère capitaliser sur la venue de milliers de supporters pour mettre un coup de fouet à l‘économie locale.

“C’est fantastique. Cela représente une formidable opportunité pour le rayonnement, le développement économique et l’essor du football féminin du Valenciennois”, énumère à l’AFP Laurent Degallaix, maire de la ville et président de la communauté d’agglomération.

La capitale du Hainaut, qui compte environ 44.000 habitants (près de 200.000 pour l’agglomération), s’est ainsi vu confier six rencontres (quatre matches de poule, un huitième et un quart de finale). L’engouement est là: certains matches affichent déjà complet, les autres le sont quasiment.

Le tirage au sort a en effet gâté la ville nordiste puisque de belles affiches auront lieu au Stade du Hainaut (25.000 places) avec des équipes telles que le Brésil, l’Australie, l’Italie, et surtout l’Allemagne et les Pays-Bas.

- Marée “Oranje” /p>

Ces deux pays, situés à seulement quelques heures de route, sont connus pour mobiliser des quantités impressionnantes de supporters lors des grands évènements sportifs. Une marée “Oranje” (la couleur des maillots néerlandais) va notamment déferler sur la ville.

“On attend 8.000 Allemands et 15.000 Néerlandais, ces chiffres donnent le vertige”, confirme à l’AFP Elisabeth Gondy, présidente de l’Office de tourisme de Valenciennes et conseillère communautaire déléguée à la promotion touristique.

Le taux de remplissage des hôtels, qui tourne habituellement autour de 60% en juin, devrait frôler les 100% grâce à la Coupe du monde. Certains soirs, quasiment tous les établissements du Valenciennois sont déjà pleins.

“C’est un bien pour la ville et pour tout le monde: les hôtels, les bars, les restaurants, les commerces, les taxis etc… On ne peut rien trouver de négatif dans cela !”, estime Angélique Szczepaniak, adjointe de direction d’un hôtel du centre-ville, qui accueillera notamment le personnel de la Fifa.

Quelque 50.000 supporters étrangers sont attendus à Valenciennes et cela va bénéficier aux commerçants, qui traversent une période délicate. “Selon une étude, le panier moyen d’un supporter, hors hébergement et restauration, est de 64 euros par jour (transports, boissons, produits culturels et dérivés, etc…)”, souligne Mme Gondy.

“Cela va faire un grand bien pour le commerce. Une clientèle différente de celle qu’on a habituellement, mais ça va être très sympa”, prédit Christophe Hals, patron du bar “Le Nungesser”, situé tout près du stade.

“Nos meilleurs ambassadeurs” –

“On est très fier d’accueillir cette Coupe du monde. C’est que du bonheur! On sait qu’on va travailler donc c’est une aubaine, on arrivera mieux à payer nos factures”, renchérit Aurélia Marcos, qui gère avec son mari la “Brasserie du Stade”, à quelques mètres de là. “On se prépare. Je me suis mise à l’anglais grâce à ma fille, qui m’a appris les bases, et on a traduit notre carte”, sourit-elle.

Conscient de l’importance de l‘évènement, l’Office de tourisme a mis le paquet pour accueillir au mieux les supporters et leur proposer de découvrir le territoire, et notamment son passé minier, au travers de balades à pied ou à vélo. Le but est simple: les satisfaire pour attirer d’autres touristes à l’avenir.

“On va situer Valenciennes sur une carte et on va parler de la ville dans de nombreux pays qui ne connaissaient pas notre existence”, se réjouit Mme Gondy. Les supporters qui vont venir seront nos meilleurs ambassadeurs donc à nous de leur donner envie de revenir.”

“Nous avons une opportunité en or de mettre notre ville dans la lumière, ajoute Laurent Suin, président de l’association de commerçants Boutiques de Valenciennes. Le challenge est assez simple: ils viennent pour le football, nous devons les faire revenir pour autre chose…”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.