Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Rencontre Pompeo-Lavrov la semaine prochaine en Finlande, le Venezuela au menu

Rencontre Pompeo-Lavrov la semaine prochaine en Finlande, le Venezuela au menu
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo discutera de la situation au Venezuela en début de semaine prochaine avec son homologue russe Sergueï Lavrov en marge d’une réunion en Finlande, a annoncé jeudi un responsable américain.

Les deux hommes doivent participer lundi et mardi à une réunion ministérielle du Conseil de l’Arctique à Rovaniemi, dans le nord de la Finlande.

“Je m’attends à ce que le secrétaire d’Etat et lui aient bien entendu une occasion de discuter” et “le Venezuela fera partie de cette discussion”, a dit à des journalistes ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Ils évoqueront plus largement “nos inquiétudes concernant l’attitude de la Russie notamment en Ukraine et certainement au Venezuela”, a-t-il ajouté.

Lors d’un entretien téléphonique mercredi avec Sergueï Lavrov, Mike Pompeo a accusé Moscou d’avoir une attitude “déstabilisante pour le Venezuela et pour la relation bilatérale Etats-Unis/Russie”, selon le compte-rendu du département d’Etat américain.

Le chef de la diplomatie américaine a également “pressé la Russie de mettre fin à son soutien à Nicolas Maduro”, le président vénézuélien que Washington tente de pousser au départ.

Sergueï Lavrov a répondu en dénonçant au cours du même entretien “l’influence destructrice” des Etats-Unis au Venezuela, estimant que “l’ingérence de Washington” était “une violation flagrante du droit international”, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Il a aussi critiqué les menaces d’intervention militaire américaine.

Mardi, le secrétaire d’Etat américain avait affirmé que Nicolas Maduro était prêt à s’envoler le matin même pour Cuba, sous la pression de l’opposition, avant d’en être dissuadé par la Russie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.