Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hand: les Nantais "pas fatalistes mais réalistes" à Barcelone

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Pas fatalistes mais réalistes”, comme dit l’entraîneur Thierry Anti, les Nantais savent bien qu’ils ont peu de chances de remonter samedi dans la salle de Barcelone le déficit de sept buts concédé à domicile (25-32) en quarts de finale de la Ligue de champion de hand.

“Trouvez moi une statistique d’une équipe qui a remonté sept buts à l’extérieur! Il n’y a aucun précédent”, souligne l’entraîneur Thierry Anti, qui avait conduit le “H” jusqu’en finale (contre Montpellier) l’année dernière, pour sa deuxième participation seulement à l‘épreuve-reine.

Pas question pour autant de balancer le match, même pour se concentrer sur le suivant, mercredi contre Nîmes, à certains égards plus important car il pourrait être décisif dans la lutte pour la deuxième place du Championnat (et pour la participation à la prochaine Ligue des champions). Nantes est pour le moment deuxième, trop loin du PSG (six points) pour rêver de titre, mais deux longueurs devant Montpellier.

“Il n’y a pas d’impasse. On fait le match retour avec l’idée de jouer très bien et de saisir la chance si jamais elle se présente, mais c’est un challenge extrêmement difficile”, dit Anti, qui “connaît trop le handball” pour tenir un discours artificiellement optimiste.

Même si l’espoir est faible, les Nantais veulent au moins montrer un meilleur visage qu‘à l’aller. Face à Barcelone et à ses Français (Ludovic Fabregas, Dika Mem, Cédric Sorhaindo et Timothey N’Guessan), ils n’avaient pas existé. Rien à voir avec l‘équipe conquérante qui avait renversé les Allemands de Rhein Neckar en huitièmes.

“Après le match on a ressenti de l’abattement, une grande déception d’avoir manqué ce premier rendez-vous. On va déjà essayer de mieux jouer. Il faut être moins apathique, notamment en attaque. On a perdu beaucoup de ballons et on a beaucoup joué arrêtés. On a manqué un peu de présence”, admet l’arrière Olivier Nyokas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.